24 sept. 2016

Les Sables de Tianlongshan

Le grès est un agrégat de sable qui retourne en poussière sous l'effet de l'usure et des intempéries. En contre-partie il est facile à sculpter avec une grande précision. Il fut une des pierres préférées des premiers sculpteurs Bouddhistes qui devaient créer des figures naturalistes et attirantes pour répondre aux règles strictes de leur canon.

L'éphémère dynastie des Qi du Nord qui régnait il y a 1450 ans a entrepris l'aménagement en temples Bouddhistes de grottes creusées dans la roche à Tianlongshan, la montagne du dragon céleste, non loin de leur capitale dans le Shanxi. Cette installation a été continuée et augmentée par les Tang.

25 grottes ont été découvertes à Tianlongshan, avec un total de 1144 reliefs taillés directement dans la paroi complétés par environ 1500 statues en ronde-bosse. Ces sculptures marquent l'apogée de la figuration Bouddhiste souple et sensuelle sous les Tang.

Un Boddhisattva en grès de 60 cm de haut a fait surface en 1941 dans la collection C.T. Loo. Malgré la fragilité de la pierre, il est complet et dans un état de conservation sensationnel. Il présente toutes les caractéristiques des statues Tang avec une attitude et une expression similaires à d'autres pièces excavées de Tianlongshan. Il sera vendu le 5 octobre par Sotheby's à Hong Kong, lot 3602.