16 oct. 2016

Chimie et Photographie

Le daguerréotype, révélé en France en 1839, est un exploit technique sensationnel. Au même moment en Angleterre, William Henry Fox Talbot développe le procédé négatif qui permettra d'obtenir des impressions multiples sur papier à partir d'une prise de vues unique. Talbot brevète le calotype en 1841 et publie en 1844 Pencil of Nature, le tout premier livre illustré par des photographies.

En France, la photographie a été offerte à la nation. Chimistes et artistes multiplient les expériences sans négliger l'étude des procédés de Talbot. En 1847 Blanquart-Evrard et Guillot-Saguez publient indépendamment l'un de l'autre leurs améliorations du calotype.

Douze ans auparavant le Dr Guillot, chimiste, a épousé Amélie Saguez, artiste peintre. Le couple utilise le double nom Guillot-Saguez comme nom d'artiste et d'affaires.

L'Italie attire irrésistiblement les premiers photographes français, pour une raison bien simple. Ils ont besoin d'un fort ensoleillement pour le traitement de leurs surfaces sensibles extrêmement lentes à cette époque. Les Guillot-Saguez rejoignent en 1845 cette petite communauté qui aime se réunir à Rome au Caffè Greco.

Amélie prend des photos. Elle est la seule femme artiste du groupe. En 1847 elle constitue un album de 37 tirages sur papier salé à l'attention d'une femme dont elle est très proche. Plusieurs images sont signées soit dans le négatif soit à l'encre sur la photo. Cette série d'une belle variété inclut le portrait en gros plan d'un pifferaro.

L'album est estimé € 200K à vendre par Christie's à Paris le 10 novembre, lot 66.

Cet ensemble exceptionnel anticipe de quatre ans les quatre grandes avancées techniques et culturelles qui permettront enfin à la photographie de concurrencer la lithographie comme technique majeure de l'illustration : l'invention du procédé au collodion humide par Archer, la création de l'Imprimerie Photographique par Blanquart-Evrard, la fondation de la Société Héliographique et la reconnaissance par la Commission des monuments historiques de l'irremplaçable avantage de l'exactitude photographique.