30 oct. 2016

Combat pour un Art Nouveau

Pendant la guerre Gerhard Richter est un gamin de Dresde. Il admire les exploits des soldats. L'un d'eux le ramène à la raison : tout ce qu'il mérite est une bonne fessée.

Les années passent. L'Allemagne est un enjeu majeur de la guerre froide. Richter passe à l'ouest en 1961, deux mois avant la construction du mur de Berlin. Avec ses amis de la Kunstakademie Düsseldorf il veut un art nouveau qui exprime leur temps, sans héritage des styles picturaux du passé. Ces jeunes gens conçoivent le Réalisme capitaliste. Tout un programme !

Richter considère que la réalité est dans la photographie parce qu'elle fige un instant. Le message est plus fort si l'image est médiocre. Quand il copie ces banalités à l'huile sur des toiles de grand format, il respecte la grisaille ou la pauvreté des couleurs de la photographie originale. Il brouille les lignes dans la phase d'achèvement de l'oeuvre pour que le détail ne vienne pas perturber l'effet global.

Il réalise ses deux premières peintures sur l'aviation militaire en 1963. Bomber montre une escadrille Américaine larguant des bombes pendant la seconde guerre mondiale. Düsenjäger, signifiant jet de combat, est le premier avion militaire autorisé en République Fédérale avec le support de l'OTAN.

Düsenjäger est énorme. L'avion est en plein vol au-dessus d'un horizon quelconque. Le flou donne une illusion de vitesse et les couleurs sont laides. La photo d'origine est ratée : l'avant de l'appareil est déjà hors du cadre : il allait trop vite.

L'artiste a souvent commenté son art. Il ne veut pas être un politicien ni un anti-militariste. La juxtaposition de Bomber et de Düsenjäger est édifiante. Düsenjäger est certainement nécessaire à l'équilibre militaire. Cette machine terrifiante montre cependant qu'aucun progrès social n'a été fait après la seconde guerre mondiale : en 1963 le monde attend le conflit international qui suivra la guerre froide. Bomber et Düsenjäger sont le Guernica de Gerhard Richter.

Düsenjäger, huile sur toile 130 x 200 cm, a été vendue pour $ 11,2M incluant premium par Christie's le 13 novembre 2007. Elle est estimée $ 25M à vendre par Phillips à New York le 16 novembre, lot 7.