30 oct. 2016

Contemplation à Long Island

Willem de Kooning était un amateur de femmes et un buveur excessif. Sa carrière d'artiste est inégale, marquée par des renoncements et des redémarrages. La beauté de Long Island lui offre une rédemption tardive à plus de 70 ans.

En 1958 de Kooning achète un bout de terrain à Springs, deux ans après la mort de Pollock qui avait eu son atelier dans le même village où il s'imprégnait de la nature richement colorée face à la mer. Il fallut 17 ans à de Kooning pour démarrer une créativité d'inspiration similaire.

En 1975 le vieil artiste est heureux. Son art est reconnu. Il est satisfait de sa très jeune amie Mimi Kilgore. Sa femme Elaine dont il n'avait jamais divorcé revient vers lui l'année suivante. Il prend enfin le temps de contempler la nature par des observations de très longue durée qui se terminent par une ruée soudaine sur sa toile, ses couleurs et ses pinceaux.

Les couleurs vives qui couvrent toute la surface de la toile n'ont rien de spontané. Elles sont faites de couches mixtes variant de l'impasto à la peinture coulante. L'artiste visionnaire sait à l'avance quel résultat il veut obtenir et n'a aucun doute qu'il y parviendra. Une fois le travail fini il considère que ce qu'il a fait est impossible à refaire. Et il recommence avec une autre toile.

Toutes ces peintures sans titre sont différentes parce qu'elles sont basées sur des contemplations différentes. Parfois une figure est révélée au-delà de l'abstraction par une observation attentive. Pollock aussi se fâchait quand son art était considéré comme abstrait.

Cette nouvelle créativité de de Kooning atteint sa maturité en 1977 et sera suivie aussitôt de l'inévitable rechute. Untitled XXV, huile sur toile 196 x 224 cm peinte en 1977, a été vendue pour $ 27M par Christie's à New York le 15 novembre 2006. Elle revient dans la même salle de ventes le 15 novembre 2016, exactement dix ans plus tard, lot 8 A. Le communiqué de presse du 29 septembre annonce une estimation autour de $ 40M.