31 oct. 2016

La Vie sur les Grands Boulevards

Jean Dubuffet déclare qu'on attend d'un artiste qu'il ne refasse pas ce qui a été fait précédemment par d'autres. Son propre style et ses thèmes sont hautement originaux et atteignent leur apogée en 1961 quand il redécouvre Paris après un séjour de quelques années en province.

Cette série est intitulée Paris-Circus, où circus n'a pas le sens d'un spectacle mais plutôt d'une activité frénétique. Dans un environnement de couleurs exubérantes, les gens sont ternes, sans personnalité propre, chacun dans sa case comme dans un jeu de l'oie et ils ne communiquent pas. Le dessin est faussement naïf.

Paris Polka évoque les cabarets et les plaisirs. Cette huile sur toile 190 x 220 cm a été vendue pour $ 25M incluant premium par Christie's le 11 mai 2015.

L'humour revient encore plus acerbe dans Les Grandes Artères, huile sur toile 114 x 146 cm à vendre par Christie's à New York le 15 novembre, lot 17 A estimé $ 15M. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.

La composition en trois registres parallèles montre successivement la chaussée, le trottoir et le dense tissu urbain composé de boutiques et d'immeubles.

Au premier plan, chaque conducteur est seul dans sa voiture, coincé dans un embouteillage et coincé dans son attitude. La figuration puérile est renforcé par l'identification de la marque du véhicule et de la plaque d'immatriculation.

Les titres des boutiques permettent d'innombrables jeux de mots. Leur identification souvent incongrue rappelle que la ville est une menace pour l'individu : L'issue fatale, Faillite, Fruits et légumes du désespoir. La poésie n'est pas absente : Fin de saison rime avec Salaisons. L'artiste ajoute ses recommendations : Buvez froid, Urinez souvent.