8 oct. 2016

Le Ranger d'Algonquin Park

Tom Thomson est un autodidacte qui décide de devenir artiste en fréquentant le milieu artistique de Toronto. Il découvre la beauté d'Algonquin Park en 1912. Il aime la pêche et la vie sauvage.

Sa vie change en 1914. Son patron artistique le Dr MacCallum, ami de Lawren Harris, lui offre une place dans l'atelier collectif et assure l'achat de ses peintures. Thomson arrive à Algonquin Park à fin avril pour un séjour de plusieurs mois au cours duquel il devient ranger du park.

Ce subtil mélange de stabilité et d'aventure transforme aussitôt sa vision d'artiste. Ses vues de détails forestiers d'Algonquin Park sont hautement émotionnelles, avec des couleurs inédites qui renoncent au réalisme pour mieux traduire l'ambiance. Les conditions difficiles de sa création artistique l'obligent à travailler sur des toiles de petit format, 22 x 27 cm, qui lui serviront de modèles pour les grandes compositions réalisées en studio à Toronto pendant l'hiver.

Le 23 novembre à Toronto, Heffel vend Sleet Storm, huile sur toile montée sur panneau 22 x 27 cm datée 1914, qui est probablement un des tout premiers essais de cette phase de grande créativité de l'artiste. Le printemps est en train de vaincre l'hiver. La neige fondue pend encore aux branches mais est déjà dispersée par le vent.

Sleet Storm est estimé $ 1M CAD, lot 212 et illustré en page 6 du flyer annonçant la vente.

Le ranger d'Algonquin Park fut un pionnier de l'art moderne Canadien. Son nouveau style inspira considérablement ses amis de Toronto qui créeront le Groupe des Sept en 1919. Thomson était mort noyé à Algonquin Park en juillet 1917 dans des circonstances qui n'ont jamais été élucidées.