31 oct. 2016

Le Second Exil de Vassily Kandinsky

Vassily Kandinsky quitte Moscou en 1921 quand les Soviétiques menacent d'interdire l'art abstrait. Il quitte Berlin en 1933 quand les Nazis ferment le Bauhaus et arrive à Paris où il est aidé par Duchamp.

Kandinsky aime la lumière et le climat de Paris. Il n'a plus de responsabilité d'enseignement et se sent libre malgré la pesanteur croissante des totalitarismes. Il introduit la courbe, ou plus exactement la projection d'un ruban souple, dans son vocabulaire pictural et laisse réapparaître des symboles figuratifs.

Rigide et courbé est peint en décembre 1935 avec sa nouvelle technique où il modifie la texture en mêlant du sable avec l'huile. Cette technique mixte sur toile 114 x 162 cm est estimée $ 18M à vendre par Christie's à New York le 16 novembre, lot 18 B.

'Courbé' est la bande centrale, assortie d'un rythme musical. Dans sa souplesse elle exprime avec un nouvel optimisme les aléas du destin. Cette figure est flanquée d'un renflement et complétée à son extrémité droite par la paire de cornes d'un bovin. Son interprétation comme le thème de l'enlèvement d'Europe est plausible et séduisante. A la même époque Picasso s'identifie avec le Minotaure.

'Rigide' est le totalitarisme réduit à un groupe de gratte-ciel d'où s'échappe cependant un signe de vie qui est une branche feuillue ou peut-être un foetus. L'année suivante dans sa Composition n°9, les symboles de vie deviennent dominants et le thème du foetus est confirmé à plusieurs endroits soit par une figuration explicite soit par l'addition de cordons ombilicaux.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Christie's :