1 oct. 2016

Les Fantômes de l'Odeon

Né en Roumanie, Adrian Ghenie avait 12 ans lors de la chute de Ceausescu. Devenu artiste il compare le nouveau mode de vie aseptisé et lumineux avec le passé sombre et tragique qu'il a connu et dont il ne faut pas oublier l'inhumanité.

Le 6 octobre à Londres, Christie's vend Nickelodeon, huile et acrylique sur toile peinte en 2008, lot 5 estimé £ 1M. Ce diptyque de très grande dimension, 238 x 414 cm en tout, était la pièce maîtresse d'une exposition réalisée en 2009 intitulée significativement Darkness for an hour.

Un groupe d'hommes est debout. La plupart d'entre eux regardent en direction d'un écran. Dans une salle rudimentaire, ils assistent à une projection cinématographique de l'ancien temps. On devine leurs intentions et leurs engagements. Avec leurs long manteaux, ils personnifient les heures noires de la nomenklatura.

Ces personnages glaçants et raides n'ont pas d'identité. Les visages sont brouillés comme sur ces photos où les bureaucrates Staliniens modifiaient le passé en effaçant les traitres à leur cause. L'un de ces hommes a un geste plus précis comme s'il se lacérait lui-même le visage de ses deux mains.

Adrian Ghenie tentera ensuite de conjurer ses fantômes, avec les identités de criminels Nazi et de dictateurs et leurs visages brouillés inspirés de portraits réels dans un style expressionniste qui a fait comparer son art avec celui de Francis Bacon. Dans le même style il a réalisé des auto-portraits dérisoires.

Son succès est croissant et il prend désormais soin de prendre ses références dans l'histoire de l'art. Un auto-portrait en Vincent van Gogh 48 x 30 cm peint en 2012 a été vendu pour $ 2,6M incluant premium par Sotheby's le 11 mai 2016 sur une estimation basse de $ 200K. Des tournesols 280 x 280 cm peints en 2014 dans une composition inspirée du même artiste ont été vendus pour £ 3,1M incluant premium par Sotheby's le 10 février 2016 sur une estimation basse de £ 400K.