9 oct. 2016

L'Exposition Athlétique

Paris organise des expositions universelles dans la seconde moitié du XIXème siècle avec un intervalle très régulier de onze ans. En 1892 il est confirmé que la prochaine exposition aura lieu en 1900, année symbolique de la naissance du nouveau siècle.

Pierre de Coubertin est un jeune pédagogue. Inspiré par le spectaculaire développement des sports en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, il imagine un évènement sportif international qui pourra promouvoir à la fois l'effort athlétique et la paix. La prochaine exposition Parisienne sera à la fois grandiose et populaire. Il veut y insérer son projet.

Le 30 janvier 1894, Coubertin écrit ses idées sur un papier. Il imagine un stade similaire à celui d'Olympie assorti de salles d'exposition spécialisées rappelant l'histoire des sports athlétiques depuis l'antiquité. Les sports modernes comme la "vélocipédie" seront inclus.

Il exclut délibérément les entrainements sportifs des militaires et le professionnalisme considéré comme une dérive amorale. Les spectacles de démonstrations seront gratuits. Les cafés et boutiques seront interdits, pour éviter l'ambiance dépravée selon lui de la Rue du Caire de l'exposition de 1889. A cette étape l'inventeur n'envisage pas de compétitions.

Ce document séminal de l'Olympisme moderne est estimé $ 1M par Goldin Auctions, lot 3 dans une vente en ligne qui se termine le 29 octobre.

En juin de la même année, Coubertin réunit à Paris un comité de 49 clubs représentant 13 nations différentes. Le CIO est créé et le rétablissement des Jeux Olympiques est solennellement proclamé. Les premiers d'entre eux auront lieu à Athènes en 1896. Les réticences de Paris sont levées au printemps 1899, juste à temps pour être reconnus comme un élément majeur de l'exposition de 1900.