22 oct. 2016

Médaille d'Argent pour le Vainqueur

Les premiers Jeux Olympiques modernes ont lieu à Athènes en 1896. En reprenant sur son propre sol une de ses plus anciennes traditions la Grèce démontre sa capacité à organiser un évènement international qui est à la fois ludique, pacifique et pédagogique. Les Jeux Olympiques d'Athènes offrent sur neuf jours 43 épreuves réparties sur neuf sports.

Les vainqueurs des épreuves antiques recevaient comme récompense une couronne d'olivier.
En 1896 le vainqueur de chaque épreuve reçoit une médaille en argent, un rameau d'olivier et un diplôme. Le second reçoit une médaille en cuivre, une branche de laurier et un diplôme.

Tout est fait pour honorer le pays organisateur : les branches ont été prélevées au Mont Olympe et la médaille d'argent montre sur une face une tête de Zeus avec une petite Victoire ailée et sur l'autre face une vue de l'Acropole et du Parthenon. Une médaille d'argent des Jeux Olympiques de 1896 est estimée $ 100K à vendre par Heritage à Dallas le 18 novembre, lot 53217.

L'enthousiasme de la foule est porté à son comble quand un humble porteur d'eau Grec nommé Spyridon Louis gagne l'épreuve emblématique de ces jeux, qui est aussi le tout premier marathon de l'histoire du sport. En plus des récompenses officielles le roi George remet à Louis une coupe en argent et un vase ancien. Le vase est aussitôt donné à un musée. La coupe a été vendue pour £ 540K incluant premium par Christie's le 18 avril 2012.

Les Jeux Olympiques suivants, à Paris en 1900, n'ont pas continué l'attribution de médailles. Les vainqueurs ont reçu des coupes et des trophées. Le système moderne, avec l'or pour le vainqueur, l'argent pour le second et le bronze pour le troisième, apparaît pour la première fois à St. Louis en 1904. Jusqu'en 1912 la médaille du vainqueur est en or massif.