8 nov. 2016

Artiste au Chevalet et Modèle Nu

Picasso épouse en 1961 Jacqueline Roque qui était sa compagne depuis près de dix ans. Il est heureux et décontracté. En 1963 il se consacre essentiellement au thème de l'homme et de la femme, plus précisément au peintre et son modèle.

Il peint beaucoup, même trop, ré-explorant les styles de sa carrière comme il avait fait en 1955 avec les Femmes d'Alger mais sans produire une suite structurée. Certaines de ses huiles sont à peine plus que des esquisses. Toutes sont construites de la même manière : la toile est divisée en deux parties égales avec l'artiste en gros plan à gauche et la femme nue à droite.

Les environnements sont variés, en extérieur ou en studio. Ce ne sont pas des auto-portraits : l'homme n'a pas toujours le même visage. Pablo n'est pas barbu et n'utilise jamais les attributs qu'il donne à ses personnages, le chevalet et la palette. La femme n'est pas identifiable. Elle prend diverses positions.

Une scène d'extérieur fait exception par sa grande dimension, 130 x 195 cm, et par la proximité érotique des deux personnages. Elle est le chef d'oeuvre de cette série mais n'a pas atteint les $ 25M attendus aux enchères en 2013.

Le 14 novembre à New York, Sotheby's vend Le Peintre et son modèle daté 26.3.63.II. Cette huile sur toile bien colorée est une des plus grandes de la série parmi les scènes d'intérieur, 130 x 162 cm. Elle est estimée $ 12M, lot 22. Le numéro de série II pour cette journée sur une oeuvre relativement complexe témoigne de la frénésie de création de cet artiste octogénaire.

La femme est debout devant un paravent de salle d'habillage. Le contraste entre la grosse tête de l'artiste et la tête minuscule de la femme indique que le travail en cours ne génère pas de communication. L'objectif visé par Pablo est l'art, symbolisé par un buste de faune sur le bord droit de la composition.