13 nov. 2016

Construction en Rouge par Rodchenko

Il y a bien des similitudes entre l'art de Malevitch et l'art de Rodchenko. Tous deux sont basés sur des éléments géométriques et éliminent tout effet narratif ou émotionnel. Leurs intentions sont cependant différentes.

Le carré noir sur fond blanc est créé par Malevitch en 1915, deux ans avant la révolution. Cette pièce séminale du suprématisme donne une existence autonome à la surface peinte dénuée de toute autre signification.

La Révolution d'Octobre apporte une éphémère impression de liberté aux avant-gardes artistiques. En 1918 Malevitch va plus loin dans sa démarche avec son carré blanc sur fond blanc.

Pendant ce temps Rodchenko veut définir un art socialiste qui doit aboutir à des réalisations concrètes. Son constructivisme, basé sur la prédominance de la ligne, développe les structures géométriques sur lesquelles des architectures, des pièces d'ameublement ou des lampes pourront être bâties.

Rodchenko appuie ses théories avec des huiles sur toile, méticuleusement réalisées avec la règle et le compas pour éviter tout tremblement de la main. Les principales figures sont des faisceaux divergents de lignes qui viennent se superposer à des grilles sans toutefois que leur position réponde à la logique d'une perspective.

Le 29 novembre à Londres, Sotheby's vend Construction No. 95, 65 x 40 cm, peint en 1919, lot 10 estimé £ 2,5M. L'oeuvre a été titrée 'sur écarlate' par l'artiste par référence à la couleur orange-rougeâtre du fond. Cette couleur n'est pas le rouge vif de la Révolution. Elle est un symbole d'appel à l'activité selon les théories de Kandinsky dont Rodchenko est très proche à cette époque.

En 1921 l'aboutissement ultime de la démarche constructiviste est une série de peintures monochromes en couleurs pures par Rodchenko. L'art abstrait commence déjà à apparaître comme une menace et l'artiste abandonne la peinture pour développer une nouvelle carrière de décorateur, illustrateur et photographe socialiste.