5 nov. 2016

La Divinité Hirsute du Pop Art

Andy Warhol était un dévot catholique. Ses multiplications d'images identiques de Marilyn tout au long de sa carrière et de Mao en 1972 et 1973 peuvent être interprétées comme une tentative pour que certaines de ses images deviennent aussi reconnaissables qu'un Christ sur la croix.

Dans les années 1960 Andy a également montré sa propre image en auto-portraits d'un homme timide à moitié caché pour observer le monde.

Sa passion mystique renaît en 1986 avec ses remakes de la Cène de Léonard, en entier ou limités à des détails. Il a une intuition : la personnalité exemplaire qu'il a tant cherché dans le monde moderne, c'est lui-même.

Il a déjà 58 ans et son visage a vieilli. Il exagère considérablement sa décadence physique avec une perruque hirsute, des yeux hagards et une bouche ouverte qui transforment sa figure en un masque creux, sur un fond noir. Réutilisant la technique de ses anciens chefs d'oeuvres, il peint cette vue unique à l'acrylique sur sérigraphie en multipliant les formats et les couleurs.

Le 17 novembre à New York, Sotheby's vend la version blanche de ce Self Portrait en format 203 x 193 cm, lot 38 estimé $ 20M.

En 1986 le noir et blanc est tombé dans un passé révolu et ce blanc ne peut pas avoir la signification cinématographique des anciennes Silver Liz. L'absence de couleurs permet de garder la netteté des détails de la sérigraphie et est une belle réussite technique : incontestablement une des plus effrayantes versions de cette image.

Dans la plus grande dimension, 270 x 270 cm, la peinture violette a été vendue pour $ 32,5M incluant premium par Sotheby's le 12 mai 2010.