12 nov. 2016

Le Bureau de Poste de l'Ile Maurice

Le timbre poste, mis en circulation par l'administration Britannique en 1840, est progressivement adopté par d'autres pays. En 1847 l'île Maurice est la première colonie Britannique à autoriser ce mode de paiement pour l'acheminement de la correspondance.

Deux dénominations sont émises : 1 penny et 2 pence. La plaque d'impression est réalisée en intaglio par un graveur local à l'imitation des timbres à l'image du profil de la reine Victoria alors en vigueur en Grande-Bretagne.

Ils sont extrêmement rares : l'impression avait été stoppée l'année suivante lorsque l'administration a décidé de replacer les mots Post Office par Post Paid sur le bord gauche. 500 timbres Post Office de chaque valeur ont été édités. Une enveloppe qui a circulé avec un exemplaire de chacun des deux timbres a été vendue pour CHF 6,2M incluant premium par David Feldman en 1993.

La plaque d'impression fait surface en 1912. Elle est unique en son genre. Un seul exemple des deux dénominations figure sur ce petit morceau de cuivre 81 x 61 mm. Du fait de cette configuration rudimentaire les timbres devaient être imprimés à l'unité.

Considérée comme un très important trésor philatélique, la plaque entre vers 1930 dans la collection de Maurice Burrus mais n'apparaît pas dans sa succession. Le mystère est levé en 2013 lorsque la famille la trouve par hasard dans la préparation d'une succession : une nièce du collectionneur l'avait conservée en souvenir dans une petite enveloppe, sans jamais imaginer sa valeur inestimable de témoin de l'époque pionnière du timbre.

La plaque est estimée au-delà de € 2M à vendre le 1er décembre à Genève par David Feldman, lot 1. Voici le lien vers le site de la maison de ventes. L'image ci-dessous est extraite du press kit. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par David Feldman expliquant en détails cette redécouverte.