26 nov. 2016

Un Falangcai Rouge-Rubis

Falangcai signifie couleurs étrangères. L'apport des "étrangers" dans cette nouvelle technique est l'utilisation de poudres d'émail permettant des jaunes, des rouges et des bleus d'une brillance sans précédent dans la porcelaine de Chine.

Les détails du processus ont été mis au point pendant les dernières années de Kangxi par les potiers de Jingdezhen et de Beijing au service direct de la cour impériale. Certaines pièces apparaissent comme uniques dans leur combinaison de forme, de dimension, de thèmes et de couleurs, laissant supposer une phase expérimentale.

Le 30 novembre à Hong Kong, Christie's vend une coupe de 6,3 cm de diamètre, lot 3218 estimé HK$ 40M. Elle porte la marque impériale de Yongzheng mais plusieurs caractéristiques permettent de la dater plus précisément dans la transition Kangxi-Yongzheng, autour de 1722 de notre calendrier.

Sa forme de coupe sans pied était plus appréciée sous Kangxi et est devenue rare sous Yongzheng. Elle est décorée de motifs de bons auspices peints avec un fond rouge rubis qui était déjà en usage sous Kangxi. La qualité esthétique de l'enroulement de la branche fleurie de prunier sur le pourtour est plus typique des exigences de raffinement suprême de Yongzheng.

La poudre pour la réalisation du fond rouge était soufflée par le potier dans un tube de bambou au travers d'une gaze alors que la décoration préalablement peinte sur la glaçure était préservée dans des réserves. L'obtention conjointe d'une homogénéité parfaite du fond et d'une grande netteté dans le pourtour des réserves est un exploit nécessitant le contrôle total de la respiration pendant le soufflage.

Dans le développement de la porcelaine des Qing, on comparera cette coupe avec un bol portant la marque impériale de Kangxi, vendu pour HK$ 74M incluant premium par Sotheby's le 8 avril 2013. Cette pièce unique en son genre était décorée de lotus sur fond rubis.