11 nov. 2016

Vija Celmins face à la Houle

Vija Celmins a commencé sa carrière artistique à Los Angeles dans le sillage du pop art, en peignant des reproductions de photographies en noir et blanc et des images d'objets ordinaires.

Son Burning plane peint en 1965 fait écho aux avions militaires de Richter. Elle est plus directement inspirée par les idées de Jasper Johns sur un art sans sentiment. Cette huile sur toile 36 x 62 cm a été vendue pour $ 3,4M incluant premium par Sotheby's le 24 septembre 2014.

Influencée également par l'art en nuances de gris de Morandi, elle utilise le dessin au graphite à partir de 1965 avec des agrandissements hyper-réalistes de photographies de nuages faites par elle-même.

En 1968 Vija Celmins modifie sa technique en dessinant sur des papiers préalablement couverts d'une peinture acrylique. Pendant plus de dix ans, elle photographie et copie méticuleusement la houle de l'Océan Pacifique du bout de la jetée de Venice Beach à LA. L'absence totale de terre et de vie donne une illusion d'infini qui peut être comparée aux peintures d'Agnes Martin. La distance respective des ondulations apporte la perspective qui manque dans l'art de Martin.

L'une des premières oeuvres de cette série sur papier 36 x 48 cm incluant une large bordure a été vendue pour $ 1,7M incluant premium par Christie's le 13 novembre 2013. Une vue en diagonale par rapport au vent, dessinée en 1969 avec une bordure minimale, est estimée $ 1,5M à vendre par Phillips à New York le 16 novembre, lot 6.