14 déc. 2016

Une Coiffure Délicate

Le chignon en double éventail des femmes du groupe ethnique Luba du Congo fut une mode qui dura plusieurs décennies autour de 1900. Il fallait environ cinquante heures pour réaliser cette coiffure spectaculaire et encombrante qui était forcément réservée à une élite.

Pour conserver cette coiffure pendant deux ou trois mois, la femme Luba dormait avec un appuie-tête. Ces petits accessoires sont l'exemple exceptionnel d'un type d'objet qui atteint les sommets de la créativité tribale Africaine sans être mystique.

Le coussin en bois légèrement incurvé est positionné à 17 cm de hauteur par une ou deux figures caryatides portant le double chignon. Les spécialistes reconnaissent six variantes iconographiques regroupées en deux styles qui sont l'oeuvre de deux artistes différents répertoriés ensemble sous le nom de Maître de la Coiffure en Cascade.

Par sa fonction même cet objet devait être robuste sans être lourd. Le Maître de la Coiffure en Cascade a obtenu des équilibres plaisants entre la matière et le vide, que la caryatide soit centrale ou duale.

L'un de ces modèles connu en quatre exemplaires est composé de deux figures assises face à face. Les bras tendus entre les deux personnages apportent une impression de grande sympathie tout en formant une élégante entretoise.

L'une de ces pièces a été vendue pour € 1,35M incluant premium par Sotheby's le 6 juin 2005 sur une estimation basse de € 200K.

Un exemplaire est à vendre à Drouot (Paris) le 15 décembre par Millon en coopération avec Christie's. Charles Ratton l'avait donné à son épouse qui l'a conservé pendant un demi-siècle. Il est estimé au-delà de € 500K, lot 40 sur le catalogue partagé par Drouot.