11 déc. 2016

Victoria et le Lion

William Wyon est depuis 1828 graveur en chef à la Royal Mint. En 1834 il réalise un portrait de l'héritière présomptive du trône d'Angleterre, la princesse Alexandrina Victoria âgée de 15 ans.

La jeune femme encore célibataire devient en juin 1837 la reine Victoria. Wyon réalise le portrait à la tête jeune qui est utilisé sur les monnaies Britanniques à partir de 1838 et sur les timbres postes dès leur première émission en 1840. La très large dissémination de cette figure contribue à ramener une indéniable sympathie du public las des scandales des générations précédentes des Royals.

La pièce d'or de £ 5 de 1839 est le chef d'oeuvre de Wyon. La face est le portrait à la tête jeune, inscrit 'Victoria DG (pour Deo Gratias) Britanniarum Regina FD (pour Fidei Defensor)'. Le revers montre la scène d'Una et le Lion avec Victoria dans le rôle d'Una et l'inscription 'Dirige Deus Gressus Meos' (Que le Seigneur dirige mes pas).

Una est l'allégorie de la Vraie Eglise dans un poème de 1590 par Spenser. La réutilisation de cette figure par Wyon pour symboliser l'espoir d'une saine et forte redirection de la monarchie Britannique restera extrêmement populaire en Angleterre pendant tout le règne de Victoria.

A cette époque l'habitude est déjà prise d'utiliser les pièces de première frappe d'une nouvelle édition monétaire pour offrir en prestige et pour vendre aux numismates. Le 13 janvier à New York, Stack's Bowers vend au lot 2477 une collection complète des quinze pièces émises par la Royal Mint en 1839, du farthing au sovereign.

Il apparaît évident que cet ensemble a été constitué dès l'origine et n'a jamais été séparé. Ces pièces ont une similitude de patine laissant supposer qu'elles ont été longtemps conservées dans une même boîte et elles ont été examinées ensemble par NGC qui les a gradées entre Proof-63 et Proof-66. La £ 5 Victoria-Una est une pièce magnifique Proof-63 Ultra Cameo. Le lot est estimé au-delà de $ 200K.