15 janv. 2017

Chevrolet sur Piste

Sans interruption depuis 1953, Chevrolet utilise la désignation de Corvette pour ses voitures de sport. L'ingénieur Zora Arkus-Duntov trouve sa vocation dans l'amélioration de la Corvette avec la fonction de directeur de la haute performance de Chevrolet, la plus importante division de GM.

GM se méfie de la compétition et malgré ses réussites dans les modifications des modèles de base Duntov ne parvient pas à convaincre ses patrons avec la Corvette Grand Sport, construite en cinq exemplaires en 1963 et désavouée par GM.

En 1967, l'utilisation du nouveau moteur L-88 est l'aboutissement de la seconde génération de Corvette en attendant la sortie imminente de la troisième génération. Conçu par Duntov et son équipe pour contre-attaquer la Cobra, le moteur surpuissant titre nominativement 427 CV mais peut atteindre 560 CV à 6400 rpm.

Cette fois-ci Chevrolet accepte la production mais refuse le marketing. Les Corvette L-88 seront vendues exclusivement à des clients déjà connus qui l'utiliseront sur piste et non sur route. GM n'a certainement pas de regret en stoppant en 1969 la production de la plus performante de ses Corvette commerciales pour des raisons de respect des nouvelles normes d'émission de polluants.

Pendant la première année, 1967, seulement 20 L-88 avaient été construites. Elles sont très recherchées des collectionneurs. Une décapotable a été vendue pour $ 3,2M hors frais par Mecum le 7 septembre 2013. Un coupé a été vendu pour $ 3,85M incluant premium par Barrett-Jackson en janvier 2014.

Le 18 janvier à Scottsdale, Worldwide Auctioneers vend un roadster RPO L-88, RPO signifiant qu'il a été équipé dès l'origine de plusieurs options qui incluent une finition Silver Pearl unique dans les roadsters de cette série. Cette voiture restaurée avec le plus grand soin est estimée $ 1,9M, lot 32.