11 janv. 2017

La Monoplace par Alfa Romeo

Le prestige des compétitions automobiles augmente considérablement au milieu des années 1920. Les Grands Prix sont dominés par l'Alfa Romeo P2 et la Bugatti Type 35. Pour des raisons de sécurité il faut cependant attendre le début des années 1930 pour que le pilote reste seul à bord, sans assistant.

Alfa Romeo conçoit un monoposto basé sur les caractéristiques de la P2. Construite en 4 exemplaires en 1931, la Tipo A est un échec immédiat. Elle est aussitôt remplacée par la Tipo B P3 qui domine pendant la saison 1932 avec 5 voitures construites. En 1934 les modifications des règlements des Grands Prix invitent à des voitures plus lourdes, passant de 700 à 750 Kg. La seconde série de 7 unités de Tipo B P3 est caractérisée par une largeur accrue et un moteur de 2,9 litres.

C'est aussi le temps de la grande dépression. Alfa Romeo a été mis sous séquestre en 1933 par le gouvernement Italien réticent à dépenser de l'argent pour des compétitions. La société Scuderia Ferrari devient alors le partenaire incontournable d'Alfa Romeo, dont elle restera une filiale jusqu'en 1940.

Il n'est pas possible de trouver aujourd'hui une Alfa Romeo de Grand Prix dans sa condition d'origine. La traçabilité de l'installation progressive d'équipements plus performants sur ces voitures est très peu documentée. L'identification des châssis n'a pas été enregistrée par les administrations des Grands Prix et malgré le nombre d'exemplaires très limités il est impossible de discerner quelle voiture a participé à quelle compétition.

L'exemplaire à vendre par RM Sotheby's à Paris le 8 février est l'avant-dernière Tipo B P3 du groupe de 1934 qui était enregistrée sous le numéro 46 par la Scuderia Ferrari pendant les saisons 1934 et 1935.

La carrosserie, mise en configuration étroite 1932 par un de ses propriétaires, a été reconstruite dans sa configuration correcte de 1934 par un autre quelques années plus tard. Le moteur a été changé mais le lot à vendre inclut un moteur 3,2 litres qui avait autrefois équipé ce châssis. L'authenticité de cette voiture peut difficilement être dépassée par un autre exemplaire de sa catégorie. Elle est estimée € 3,8M, lot 161.