22 févr. 2017

Baselitz face au Mur de Berlin

Originaire de Saxe, Baselitz vit à Berlin Ouest au moment de la construction du mur en 1961. Il a 23 ans. Sa peinture sera d'une extrême brutalité dans la ligne de Grosz et Beckmann. Il attire l'attention en 1963 par une exposition scandaleuse incluant des oeuvres exhibitionnistes qui expriment sa honte de l'évolution de l'Allemagne.

En 1965 et 1966 il réalise sous le titre générique de Helden (héros) une série extensive de peintures, dessins et gravures sur le thème du soldat revenant du combat. Les personnages sont déplaisants avec leur petite tête sur un corps sur-dimensionné. Ils sont couverts de blessures, les vêtements en lambeaux, pieds nus. Par un raffinement dans la dérision l'attitude de ces vaincus reste défiante dans le style du réalisme Soviétique.

Le 8 mars à Londres, Sotheby's vend Mit Roter Fahne, huile sur toile 162 x 131 cm peinte en 1965, lot 6 estimé £ 6,5M.

Le personnage empoigne à bout de bras le manche d'un énorme drapeau rouge. Ce symbole de la Guerre Froide n'est pas levé mais balaye le sol. L'habit déchiré est ouvert depuis le cou jusqu'au sexe qui n'a même pas besoin d'être visible pour renforcer l'indécence.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Sotheby's.