8 févr. 2017

Diego dans le Goût d'Alberto

Diego Giacometti était plus jeune qu'Alberto de treize mois. Décorateurs et sculpteurs, ils établissent leur atelier ensemble à Montparnasse. Les pièces d'ameublement qu'ils réalisent dans les années 1930 notamment pour Jean-Michel Frank plaisent par leur modernisme.

La guerre les sépare temporairement. A ce moment leur art prend des directions très différentes. Pendant qu'Alberto exprime l'existentialisme en s'appuyant sur le surréalisme, Diego ne quitte pas la décoration et le réalisme. Il répond aux envies des clients avec son style humoristique et gentil où des figures animales viennent se percher sur les entretoises ou se blottir dans les pieds des tables.

Vers 1978, douze ans après la mort d'Alberto, Diego conçoit et réalise pour un client une table en bronze en forme d'octogone régulier de 170 cm de largeur. Le plateau est porté par huit pieds devant lesquels l'artiste dispose dans le prolongement des entretoises des figures de personnages filiformes dans le goût d'Alberto.

Cette synthèse tardive de l'art des deux frères est rare et inattendue. La table a été vendue pour $ 3,8M incluant premium par Sotheby's le 15 novembre 2016 sur une estimation basse de $ 300K.

Dans les années 1970 Hubert de Givenchy est séduit par les créations simples et efficaces de Diego qui viendront peupler son manoir. La collection des oeuvres exécutées par Diego pour Givenchy est dispersée par Christie's à Paris le 6 mars.

Cet ensemble inclut trois exemplaires en bronze et bois de la table octogonale "aux caryatides et atlantes". Une table de 162 cm de diamètre réalisée vers 1980 est estimée € 600K, lot 16. Deux tables de 190 cm de diamètre ont été réalisées vers 1983. Chacune d'elles est estimée € 800K, lot 7 et lot 11.