25 févr. 2017

Sur le Bureau d'Anna Gould

Pour un riche étranger ou un aristocrate qui réside à Paris, il est du plus haut chic d'avoir un hôtel particulier avenue du Bois, qui deviendra l'avenue Foch en 1929. Le Palais Rose construit de 1896 à 1902 atteint le comble de ce luxe.

Le Palais Rose a été construit avec les plus beaux marbres sur le modèle du Grand Trianon par le comte Boni de Castellane qui l'a meublé avec un luxe inouï. Castellane pouvait dépenser sans compter : il avait obtenu la main et la dot d'Anna Gould dont le père avait accumulé dans l'industrie des chemins de fer une des fortunes les plus colossales d'Amérique.

Castellane va trop loin et le divorce devient inévitable. Anna Gould conserve le Palais Rose et devient par son second mariage en 1908 duchesse de Talleyrand et princesse de Sagan.

Le 7 mars à Paris, Christie's vend des meubles et des objets provenant du Palais Rose, détruit en 1969 pour un promoteur immobilier. Le lot 19 estimé € 1M est un très opulent nécessaire de bureau commandé par Anna Gould à Cartier en 1926.

La Société Cartier est un des pionniers du Style Art Déco très à la mode à Paris après l'exposition spécialisée de 1925, promouvant les objets fonctionnels. Cartier offre aussi à ses clients des thèmes de fantaisie orientale de plus en plus appréciés à cette époque par les riches clients.

Le nécessaire d'Anna Gould a la forme d'une pagode japonaise agrémentée d'un jardin avec des figures de dragons et de lions de Fo. Mêlant corail, aventurine, cristal de roche, agate et nacre et coloré en émaux et laques, il mesure 28 x 24 x 12 cm hors tout et pèse 6,7 Kg.

Centrée sur une pendulette, cette pièce inclut deux encriers et un porte-crayons sans oublier un éclairage constitué de deux ampoules de 110 Volts. En 2017 Cartier a ajouté un porte-plume en lapis lazuli, quartz, onyx et corail assorti au nécessaire.