19 févr. 2017

Vertige au-dessus de l'Arène

Artiste figuratif, Miquel Barcelo ne peut pas empêcher son art de devenir minimaliste. De longs séjours dans les déserts d'Afrique le convainquent que la lumière est plus importante que le paysage.

L'artiste né dans l'île de Majorque n'oublie bien sûr pas son origine espagnole. Il compare la surface lisse du sable des arènes aux dunes du Mali et imagine la vue à vol d'oiseau de ce cercle parfait pendant une corrida. Il peint approximativement 30 toiles en 1990 sur ce thème avec sa technique de matière colorée épaisse pétrie à la scie et au couteau.

La figure concentrique des arènes est conçue pour être vue comme un tourbillon propice à un vertige accentué par la force centrifuge du cercle des gradins. Le groupe constitué par le torero et la bête est minuscule et peut être placée à des endroits variés à l'intérieur du cercle mais cet aficionado assure un mouvement sans erreur dans toutes les phases de l'action. La muleta apporte une intéressante tache rouge.

Faena de muleta, 160 x 196 cm, a été vendu pour £ 4M incluant premium par Christie's le 28 juin 2011 sur une estimation basse de £ 1,5M.

Muletero, 131 x 161 cm, a été vendu pour £ 2,34M incluant premium par Sotheby's le 29 juin 2011. Il est à vendre par Phillips à Londres le 8 mars, lot 17 estimé £ 2,5M.

En los medios, 90 x 90 cm, a été vendu pour £ 510K incluant premium par Sotheby's à Londres le 5 février 2004 et revient dans la même salle de ventes le 8 mars, lot 41 estimé £ 500K.