25 mars 2017

Curiosités Exotiques à Utrecht

Le thème de la nature morte de fleurs comme une oeuvre d'art à part entière est développé à partir de 1606 par Jan Brueghel comme une conséquence de l'engouement Européen pour l'horticulture. Ambrosius Bosschaert, artiste Flamand émigré à Middelburg, est un pionnier de ce nouveau genre.

Balthasar van der Ast est formé par Bosschaert qui a épousé sa soeur ainée. La famille s'installe de façon permanente à Utrecht en 1619. La même année Roelandt Savery devient membre de la guilde d'artistes de la même ville.

Le 31 mars à Zurich, Koller vend une nature morte peinte par Balthasar, lot 3040 estimé CHF 850K. Cette huile sur panneau de grandes dimensions pour l'époque, 77 x 107 cm, montre une grande variété d'objets : fruits, fleurs, coquillages, insectes et deux perroquets, et annonce une nouvelle phase dans la nature morte.

Le réalisme naturaliste voulu par Brueghel et Bosschaert est encore présent mais le thème inclut désormais des nouveautés importées en Hollande par la Compagnie des Indes. Cet exotisme est ici représenté par les coquillages, les deux oiseaux, certains fruits et le vase Wanli. Chaque élément de botanique ou de zoologie reste parfaitement identifiable.

Malgré l'abondance des objets, la composition est claire et aérée, avec une jolie gamme de couleurs qui a peut-être déjà été influencée par Savery. L'hypothèse selon laquelle cette peinture aurait été réalisée par Balthasar comme un démonstrateur de la variété de son savoir faire vers 1620 peu après son arrivée à Utrecht est séduisante. Quand Ambrosius meurt en 1621, Balthasar prend la relève.