12 mars 2017

Les Formes Parfaites de Miriam

En 1923 Edward Weston part pour le Mexique avec Tina Modotti. Il emmène un de ses fils et laisse derrière lui aux Etats-Unis sa femme Flora et leurs trois autres fils. La très active Tina est son sponsor et son modèle et aide le photographe à entrer dans les cercles socialistes de Mexico City.

La rencontre avec les artistes avant-gardistes de Mexico transforme la vision artistique d'Edward, désormais orienté vers la recherche des formes parfaites dans les objets ordinaires et les corps. Tina a 27 ans. Elle est mince et jolie. Edward étudie les détails comme les mains croisées devant la robe et photographie aussi le corps nu.

Tina ne répond sans doute pas à l'idéal esthétique d'Edward. Il reprend contact avec Miriam Lerner qu'il avait brièvement rencontré avant son départ pour Mexico. Les détails du corps pulpeux de Miriam entre les épaules et le bas des fesses répondent aux désirs érotiques et esthétiques du photographe. Ils vivent ensemble un amour passionné dans les premiers mois de 1925 à Edendale, Los Angeles, avant qu'il reparte pour Mexico où Tina n'a pas cessé de travailler pour sa gloire.

Un tirage argentique mat 13 x 24 cm montrant les formes doucement géométriques du dos de Miriam nue en position allongée a été vendu pour $ 1,6M incluant premium par Sotheby's le 7 avril 2008 sur une estimation basse de $ 600K.

Le 6 avril à New York, Christie's vend un très rare tirage palladium 18 x 23 cm daté au crayon 1925 et localisé à Edendale, lot 7 estimé $ 400K, non dédicacé mais offert à l'origine par l'artiste à Miriam.

Cette étude montre le corps nu en torsion posé sur les deux épaules et le bord d'une fesse. L'utilisation du palladium apporte une surface lustrée avec de très subtiles nuances dans les gris pour une vision douce qui renforce l'érotisme suggestif de ce buste sans tête.