9 avr. 2017

Chronographes Etanches par Rolex

Rolex s'établit fermement sur le marché des montres bracelet de sport et de conditions extrêmes dès 1928 avec son premier boîtier Oyster hermétiquement scellé pour résister à l'eau et à la poussière. En 1963 une nouvelle gamme de chronographes est nommée Daytona par hommage à la ville de Daytona Beach en Floride, symbole de vitesse sur piste et en mer. La référence à Paul Newman s'applique à des cadrans d'élégance soignée.

Une autre innovation est l'amélioration de l'étanchéité par un poussoir à visser vers le bas qui facilitera la production industrielle de montres de plongée.

Lancé en 1969 le type 6263 est le plus souvent assemblé avec des dos de boîtier pré-existants type 6239 ou similaire. Le dessin du cadran n'est pas tout de suite stabilisé et de minimes différences d'inscriptions ou de couleurs sont considérées aujourd'hui par les collectionneurs parmi les sous-variantes les plus rares de la marque. La suite de cette discussion se réfère uniquement à des 6263 Oyster Cosmograph Daytona Paul Newman construites en 1969.

Une montre en acier inoxydable de la sous-variante nommée Sotto du fait de la position inhabituelle des inscriptions sur le cadran a été vendue pour CHF 2M incluant premium par Phillips le 14 mai 2016 sur une estimation basse de CHF 750K. Appelée RCO pour une autre variante d'inscription, une 6263 a été vendue pour CHF 990K incluant premium par Christie's le 10 novembre 2013.

Le "lemon" et le "tropical panda" sont deux autres variantes du cadran. Une Tropical Panda a été vendue pour CHF 930K incluant premium par Phillips le 14 mai 2016.

Le 14 mai 2017 à Genève, Phillips vend deux montres entrant dans les catégories ci-dessus. Le lot 235, estimé CHF 350K, est en acier inoxydable. Elle est illustrée sur le tweet ci-dessous. Le lot 237, estimé CHF 800K, est une des plus rares variantes : une très élégante 6263 en or jaune avec cadran lemon équipée du poussoir vissé.