30 avr. 2017

Complications Etanches par Rolex

Les montres Rolex sont faites pour être portées au poignet, pas pour être thésaurisées. Le marché du luxe est cependant bien tentant pour la marque qui lance en 1950 une montre chronomètre de haut de gamme avec triple calendrier (mois - jour dans le mois - jour dans la semaine) et les phases de la Lune. Ce nouveau modèle est disponible en deux références : 6062 est une Oyster et 8171 n'est pas étanche.

Le prestige de Rolex est immédiatement renforcé. Quand l'empereur Bao Dai réside temporairement à Genève, il achète une 6062 en or jaune assemblée en 1952 avec cadran rehaussé par des diamants, après avoir refusé tous les autres modèles. Sa montre récemment discutée dans cette chronique sera vendue par Phillips le 13 mai à Genève.

Le lendemain 14 mai dans la suite de la même vente, Phillips vend une 6062 en acier assemblée en 1953, lot 172 estimé au-delà de CHF 600K.

A cette époque les montres en acier sont des raretés intéressant des utilisateurs qui ont besoin d'une grande stabilité du métal pour des conditions sévères. Beaucoup d'entre elles ont été endommagées par un usage intensif.

L'exemplaire qui vient en vente est dans un état excellent et non restauré. La configuration Oyster a protégé son fragile cadran réalisé avec une finition argentée laquée offrant une très bonne luminosité.

Les complications ont peu d'intérêt pour la clientèle traditionnelle de Rolex : après quelques années de production du double modèle 6062/8171, la marque a attendu 2017 pour lancer un nouveau modèle offrant les phases de la Lune.