1 avr. 2017

Monsieur Désarmement

La crise des missiles de Cuba rappelle en 1962 au monde entier les plus grandes horreurs du XXème siècle. Le Mexique est géographiquement très proche de l'épicentre de cette épreuve de force entre les pays impliqués dans la Guerre Froide. Diplomate et spécialiste du droit international, Alfonso Garcia Robles consacre le reste de sa carrière au recul des armes nucléaires. A l'ONU il sera surnommé Mr Disarmament.

Le travail est rapide et efficace. Préparé le 14 février 1967 à Mexico City, le traité de Tlatelolco est signé la même année par tous les pays d'Amérique Latine sauf Cuba, par la Jamaïque et par Trinidad et Tobago. Il est progressivement ratifié par 33 pays dont Cuba, incluant toutes les grandes puissances nucléaires, assurant de façon permanente une zone de 21 millions de km2 exempte d'arme nucléaire.

Plus important politiquement que la dénucléarisation de l'Antarctique entrée en vigueur en 1961, le traité de Tlatelolco a inspiré le désarmement nucléaire d'autres régions du monde incluant la totalité de l'Afrique par le traité de Pelindaba entré en application en 2009.

Garcia Robles reçoit en 1982 le Prix Nobel de la paix pour son travail acharné à préparer et promouvoir le traité de Tlatelolco. Il partage ce prix avec la pacifiste Suédoise Alva Myrdal qui avait été pendant plus de 10 ans une déléguée active à la conférence ONU de Genève sur le désarmement.

La médaille Nobel d'Alfonso Garcia Robles avec son écrin en maroquin bleu est estimée $ 400K à vendre par Christie's à New York le 28 avril, lot 28.