11 mai 2017

Enfants contre la Guerre

Les enfants illustrés par Yoshitomo Nara joignent à leur physionomie innocente les menaces et les colères des adultes. Tout comme le garçon photographié à Central Park par Diane Arbus, ils ne sont pas dangereux. Ils contribuent à poser les vraies questions sociales de notre époque.

En 2000 Yoshitomo Nara visite Auschwitz juste avant de quitter l'Allemagne où il résidait depuis 1988 et avait terminé ses études d'art. Il comprend que ses personnages peuvent hausser la voix pour exiger que toutes les guerres soient évitées.

Le 28 mai à Hong Kong, Phillips vend le portrait d'une petite fille dont le double titre est sans ambiguïté : Last Warrior / The Unknown Soldier. Elle est estimée HK$ 20M, lot 11.

Cet acrylique sur toile 165 x 150 cm peinte en 2000 confirme qu'au-delà de son inspiration par les manga l'artiste maîtrise complètement les techniques occidentales. Sur un fond clair de grande luminosité la peau et la robe sont diaphanes, contrastant avec la bouche et les yeux qui expriment le message. La bouche est autoritaire et butée et le strabisme divergent n'invite pas à la négociation.

Cette oeuvre a une suite qui donne la clé de l'espoir de l'artiste. L'attitude de l'enfant est quasiment identique avec trois exceptions : une main apparaît pour offrir un semis à deux feuilles, la bouche perd sa torsion en faveur d'une expression sérieuse et le strabisme a disparu. Intitulée judicieusement The Little Ambassador, cette peinture 198 x 133 cm a été vendue pour HK$ 24M incluant premium par Sotheby's le 2 octobre 2016.