11 mai 2017

Galops au Far West

Depuis son atelier de New Rochelle dans la banlieue de New York, Frederic Remington illustrait pour les magazines les joies et les tourments des frontaliers. Il veut que son réalisme recrée l'ambiance du Wild West et est influencé par la décomposition du galop du cheval magistralement démontrée par les photographies de Muybridge contre toutes les idées préconçues.

Quand Remington devient sculpteur, il pousse à son paroxysme l'étude du déséquilibre dans les mouvements rapides. En 1895 son premier chef d'oeuvre dans cette technique, The Broncho Buster, montre un grand cheval cabré sur ses pattes arrière sans autre support, cherchant à désarçonner son cavalier. Un bronze de 58 cm de haut édité en 1906 a été vendu pour $ 2,6M incluant premium par Christie's le 29 novembre 2007.

Encore plus audacieux : le sculpteur tente dès 1896 un groupe de deux en plein galop intitulé The Wounded Bunkie, uniquement relié à la base par deux sabots, un par cheval en conformité avec les découvertes de Muybridge. Un bronze de 51 cm de haut édité la première année a été vendu pour $ 5,6M incluant premium par Sotheby's le 22 mai 2008.

Rien n'arrête cet artiste exigeant. En 1902 il conçoit un groupe de quatre relié par cinq pattes. Le fondeur parvient à le convaincre de l'impossibilité de la réalisation et un compromis à six sabots porteurs est trouvé. Intitulée Coming through the Rye, c'est une fois de plus une scène exprimant une grande rapidité. Les quatre chevaux en plein galop sont montés par des cowboys en pleine euphorie qui exhibent leurs pistolets au bout de leurs bras tendus vers le haut.

Quelques commandes sont prises en 1903 mais la réalisation est un exploit. Cette pièce complexe de 78 cm de haut est trop encombrante et le prix demandé de 2000 dollars est beaucoup trop cher. Très peu d'exemplaires seront réalisés.

Daté 1905 et livré en 1906 à Tiffany and Co, le numéro 3 est estimé $ 7M à vendre par Christie's à New York le 23 mai, lot 7.

Suite à cet échec commercial Remington détruit rageusement ses modèles de cire et de plâtre en 1908. La même année, dégoûté par la nouvelle mode des illustrations de fantaisie, il allume un bûcher dans sa cour et détruit des centaines de ses peintures originales. Cet artiste hors normes dans tous les sens du terme meurt en 1909 à l'âge de 48 ans du fait de complications liées à son extrême obésité.