3 mai 2017

La Fin de l'Ecole de Crémone

Les luthiers de Crémone ont porté à la perfection la fabrication du violon avec plusieurs ateliers travaillant en concurrence ou en coopération. Antonio Stradivari meurt en 1737 âgé d'environ 93 ans. Ses fils n'ont pas son talent.

Le meilleur continuateur de la tradition de Crémone et le seul qui continue à innover est Guarneri del Gesu, très actif jusqu'à sa mort prématurée en 1744. Guadagnini qui ouvre un atelier à Piacenza vers 1742 a peut-être été auparavant apprenti d'un des derniers luthiers de Crémone.

Carlo Bergonzi aussi travaille à Crémone, probablement dans l'entourage de Vincenzo Rugeri. Malgré sa longue carrière très peu d'instruments lui sont attribués, ce qui laisse supposer qu'il travaillait comme sous-traitant des autres maîtres. Agé de 54 ans à la mort de Stradivari, il savait fabriquer des violons d'une riche sonorité intermédiaire entre les stradivarius et les del Gesu avec un épais vernis de grande qualité.

Le 11 mai à New York, Tarisio vend au lot 229 un exceptionnel violon tardif par Carlo Bergonzi sur lequel les experts reconnaissent la participation de son fils Michel'Angelo. Sa date est estimée vers 1740-1745 et une étiquette porte la date plausible de 1742. Voici le lien vers le site de la maison de ventes.