27 mai 2017

Le Mystère de la Montagne

Fu Baoshi a fait carrière à Nanjing, la capitale du Sud. Voulant associer ses propres émotions aux traditions les plus anciennes de la Chine, il est un des plus subtils artistes de son temps. Ses études d'art à Tokyo ont apporté une indéniable influence Japonaise à sa figuration des visages.

Fu Baoshi est son nom d'artiste pris à l'âge de 18 ans pour exprimer son admiration pour Shitao, l'artiste visionnaire du début des Qing qui positionnait la fragile activité humaine dans l'immensité insondable de la nature.

La rencontre de Fu avec l'éminent érudit Guo Moruo en 1943 attire l'attention de l'artiste sur les poèmes de Qu Yuan, recueillis sous les Han. Ce poète semi-légendaire de l'époque difficile des Royaumes Combattants est un équivalent d'Homère. Il fournit un lien inestimable avec les mythologies antiques, posant les questions mystiques sans chercher à fournir des réponses.

Le 5 juin à Beijing, Poly Auction vend au lot 2250 Mountain Ghost incluant et illustrant un poème de Qu Yuan. Réalisée en 1945 cette encre et couleurs 133 x 66 cm est résolument originale par l'enchevêtrement des lignes et le contraste saisissant entre les actions au sol et dans les nuées.

La jeune femme au premier plan est un symbole de beauté qui inspirait déjà les artistes de la dynastie Song interprétant le même poème. Elle semble debout mais le bas de sa longue robe ne touche pas pas terre. Le ciel d'orage libère pour l'observateur attentif deux divinités attelées derrière le léopard rouge.

Le 15 mai 2016, China Guardian a vendu pour RMB 52M incluant premium un rouleau de même format réalisé en 1946 mettant en scène les mêmes personnages. Les traits de la robe viennent se fondre dans le paysage et l'attitude assise de ce fantôme est encore une illusion.

En 1949 Guo devient un des principaux dirigeants de la nouvelle République Populaire. Utilisant l'histoire du suicide de Qu Yuan protestant contre l'invasion de son pays par les Qin, il fait du vieux poète un martyr exemplaire du patriotisme Chinois. Fu continue à illustrer les dieux et les nuées de Qu Yuan. Une grande image 223 x 133 cm peinte en 1954 est restée invendue à Poly en juin 2013.