11 mai 2017

Les Murs Mous de Rudolf Stingel

Avec Felix Gonzalez-Torres puis avec Rudolf Stingel l'observateur anonyme participe à la création. On se souvient du tapis de bonbons de Gonzalez-Torres sur lequel un enfant trop jeune pour comprendre l'art avait fait un prélèvement.

Stingel étale au sol des tapis sur lesquels les visiteurs de ses expositions laissent la trace de leurs pas. L'effet est amélioré quand les chaussures sont préalablement trempées dans la laque. Il couvre les murs de plaques d'aluminium et invite la foule complaisante à inciser le graffiti sur cette surface malléable. L'artiste intervient quand l'aluminium est suffisamment couvert et moule le graffiti sur une plaque de cuivre.

Stingel expose cet art collectif en 2007 avec des plaques de cuivre argentées par électrolyse. En 2012 avec le support de Gagosian il réalise des murs dorés avec une technique similaire, en panneaux de plaques individuelles 120 x 120 cm de 4 cm d'épaisseur.

Un panneau 240 x 240 cm de quatre plaques dorées a été vendu pour $ 4,8M incluant premium par Phillips le 14 mai 2015. Une oeuvre similaire est estimée $ 4,5M à vendre par Christie's à New York le 17 mai, lot 45 B.

Un mur de six plaques dorées pour une surface hors tout de 240 x 360 cm est estimé $ 5M à vendre par Sotheby's à New York le 18 mai, lot 5. Il est illustré sur le tweet ci-dessous :