10 mai 2017

Supplique pour un Rythme Moderne

L'art abstrait est élitiste en ce sens que seul un public déjà sensibilisé peut comprendre l'oeuvre. En 1987 Christopher Wool décore sa voiture avec deux mots géants : SEX et LUV. Cet acte est le déclic d'une nouvelle forme du Word art.

L'artiste cherche aussitôt des mots qui exprimeront les problèmes du monde contemporain par des références au cinéma et à la pop music. Après quelques dessins il choisit sa typographie et sa mise en page, avec des lettres géantes répétées comme au pochoir, en lignes parfaitement empilées comme une peinture d'Agnes Martin.

Ses trois oeuvres importantes peintes en 1988 démontrent que la lettre est le principal support, précédant le mot : Apocalypse Now est une suite complexe de lettres avec des mots cassés au bout de la ligne et quelques intervalles supprimés. Dans des oeuvres plus tardives Wool supprimera aussi quelques voyelles. Helter est un énorme mot divisé en deux lignes et répété une fois. Please occupe toute la ligne mais est répété cinq fois.

Ces thèmes évoquent un déchirement qui émeut le spectateur. Apocalypse now accompagne le départ du héros furieux qui abandonne sa femme. Helter skelter est un titre des Beatles. Please Please Please est une chanson rhythm and blues de James Brown suppliant sa petite amie de ne pas le quitter.

Apocalypse now, 213 x 183 cm, a été vendu pour $ 26,5M incluant premium par Christie's le 12 novembre 2013 sur une estimation basse de $ 15M. Untitled (Helter), 122 x 81 cm, a été vendu pour $ 5,5M incluant premium par Christie's le 15 novembre 2016. Untitled (Please), 244 x 142 cm, est estimé $ 15M à vendre par Christie's à New York le 17 mai, lot 24 B.