1 mai 2017

Une Frénésie Mythique

Cy Twombly visite pour la seconde fois l'Italie en 1957. Il perçoit que Rome a conservé les traces de la violence charnelle de sa mythologie et de son histoire antique, dans ses monuments et leur graffiti mais aussi dans la tradition transmise au travers de tous ces siècles par les poètes et les artistes.

Se démarquant dès lors totalement du milieu artistique de New York, il s'installe à Rome où il développe son nouveau style visant à exacerber simultanément toutes les passions : érotiques, pornographiques, criminelles, scatologiques. Il tente de vivre lui-même toutes ces pulsions dans un acte créatif semi-automatique pour lequel il peint avec ses mains et ajoute ses propres graffiti.

Le viol de Leda par Jupiter prenant la forme d'un cygne est pour lui un thème complet, avec son acte sexuel qui génère une fécondité mythique.

Twombly exécute en 1962 deux oeuvres sur ce thème dans le même format 191 x 200 cm choisi très certainement pour donner une idée de la représentation grandeur nature de cette échauffourée dans une abstraction mêlant l'illusion des corps et des plumes. L'une d'elles est conservée au Museum Of Modern Art à New York. L'autre est estimée $ 35M à vendre par Christie's à New York le 17 mai, lot 6 B.

La comparaison de ces oeuvres est significative. Leur explosion similaire démontre que l'écriture de l'artiste, bien que basée sur un geste impulsif, répond à une conception globale prédéfinie. Le Leda du MoMA est plus achevé car il inclut les habituels graffiti absents de la version à vendre. Dans les deux cas dans la partie haute de l'image le petit dessin d'une fenêtre moderne apparaît, symbolisant le message de l'artiste sur le caractère intemporel des passions.