12 mai 2017

Une Insomnie Mystique de Damien Hirst

Pendant ses études, Damien Hirst travaille temporairement dans une morgue. Il est choqué par la transition entre la vie et la mort. Devenu artiste, il consacre paradoxalement son oeuvre à ce phénomène qu'il ne comprend pas. Les titres de ses oeuvres tournent inlassablement autour de ce thème mais malheureusement pour lui il n'est pas toujours convaincant.

Le médicament accompagne cette transition dont il devient un symbole. Dès 1989, âgé de 24 ans, il réalise des installations d'armoires remplies de boîtes et de flacons. L'une d'elle est intitulée God.

Un déclic survient dix ans plus tard au cours d'une nuit d'insomnie, selon ses dires. Il dispose sur des étagères entre une vitre et un fond miroir des pilules en plâtre peint, en faisant en sorte qu'elles soient toutes différentes en forme, taille ou couleur. Chaque pilule est exposée individuellement, bien séparée des autres par des intervalles réguliers, comme jamais un médecin ou un malade n'aurait pensé à ranger un médicament.

Ses premières armoires à pilules sont monumentales, apportant à l'artiste la notion d'espace illimité qui manquait dans sa quête mystique. L'effet de la pilule individuelle qui est son atome ou son quantum restera un mystère. Peut-être n'y en a-t-il pas : la mort est inéluctable.

Hirst n'est pas Thomas d'Aquin : son armoire à pilules n'apporte aucune réponse à une question qui est peut-être seulement mal posée. Pourtant tout au long de sa carrière il continuera à créer des oeuvres sur ce thème, plus petites et aux détails moins soignés pour gagner du temps.

Le 18 mai à New York, Phillips vend une des toutes premières armoires à pilules, lot 8 estimé $ 5M. Réalisée en 2000, elle est gigantesque : 236 x 470 x 11 cm. Elle est intitulée The Void.

Lullaby Winter, 72 x 108 x 4 cm, réalisé en 2002, a été vendue pour $ 7,4M incluant premium par Christie's le 16 mai 2007. Fragments of Paradise, 183 x 276 x 10 cm, réalisé en 2008, a été vendue pour £ 5,2M incluant premium par Sotheby's le 15 septembre 2008 dans la vente spécialement organisée avec Hirst sous le titre Beautiful inside my head forever.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Phillips.

Revisiting 'The Void': Francesco Bonami on Hirst's Iconic Early Pill Cabinet from Phillips on Vimeo.