14 juin 2017

La Maison de l'Automne

Egon Schiele veut être le pionnier d'un art nouveau exprimant le plus profond de la nature humaine qu'il observe sans complaisance jusqu'à la pornographie et l'auto-dérision. Il est persécuté par les bourgeois pour ses moeurs supposées et pour l'exposition publique bien réelle d'oeuvres sexuellement explicites.

Le trait nerveux des corps de ses jeunes maîtresses annonce leur future décadence mais elles restent vivantes. Il faut que cet artiste angoissé trouve un moyen d'exprimer la mortalité. A partir de 1912 il utilise comme autre thème la petite ville de Krumau où sa mère était née. Krumau est une ville médiévale incompatible avec les pulsions modernistes et socialement avancées de l'artiste. Elle est sa Tote Stadt, encore plus morbide dans ses souvenirs et son imagination. L'automne ajoute sa décrépitude.

Rien ne se passe comme l'aurait voulu cet idéaliste. Le déclenchement de la guerre est perçu comme une rupture avec le passé sans ouverture sur l'avenir. Il va se marier avec Edith mais Wally refuse violemment le ménage à trois dont il fantasmait. Il est frustré dans ses désirs érotiques et dans la reconnaissance de son génie auto-proclamé.

Egon n'est pas apte à un service militaire actif mais est mobilisé pour un emploi de bureau en juin 1915 trois jours après avoir épousé Edith. Le 27 juin à Londres, Christie's vend Einzelne Häuser, lot 16 estimé £ 20M. Cette huile sur toile 110 x 140 cm peinte dans les moments les plus noirs de cet été 1915 avait été vendue pour $ 22,4M incluant premium par Christie's le 8 novembre 2006, lot 60.

Devant un paysage insignifiant structuré en lignes horizontales, la grosse maison est le personnage principal. Sa texture lugubre annonce un pourrissement prochain. Elle se dresse comme un inquisiteur imposant et périmé au milieu de la scène. Elle a déjà perdu toute trace de vie.

Avec son linge qui séchait et quelques fenêtres éclairées, un autre chef d'oeuvre peint l'année précédente sur le même thème, Häuser mit bunter Wäsche, n'était pas totalement pessimiste. Cette huile sur toile 100 x 120 cm a été vendue pour £ 24,7M incluant premium par Sotheby's le 22 juin 2011.