10 juin 2017

L'Ere du Disco

La vie sociale change pour le meilleur et pour le pire. Les jeunes gens de la classe ouvrière trompent leur ennui tous les week-ends en dansant et buvant dans les discothèques. Un critique de rock nommé Nik Cohn publie en 1975 un article décrivant une salle de danse dans laquelle le parquet est illuminé au rythme de la musique. Il admettra vingt ans plus tard que cette animation sensationnelle était sortie de sa propre imagination.

Le cinéma s'empare de cette idée. Un parquet de 7 x 5 m est construit, incluant 250 compartiments lumineux qui s'éclairent en rouge, bleu ou jaune sous les pieds des danseurs. Il est installé dans un vrai night club à Brooklyn, considéré comme représentatif du milieu social adonné au disco.

John Travolta s'entraîne à des danses effrénées qui sont filmées en pieds pour éviter la suspicion de doublage, montrant ainsi en permanence l'illumination du parquet. Sorti en 1977, le film Saturday Night Fever est un grand succès qui lance la carrière de Travolta et mène la musique des Bee Gees tout en haut du hit parade. Le disco devient un phénomène de société.

Le parquet est resté dans le night club de Brooklyn jusqu'à la fermeture de cet établissement en 2005. Il était tellement en avance sur son temps qu'il a été réutilisé pour un autre film en 2012 avec de nouveaux panneaux compensant l'usure des panneaux d'origine.

Le parquet complet de 1977 accompagné de son orgue de lumière d'origine et de ses panneaux de rechange de 2012 est estimé $ 1M à vendre par Profiles in History à Calabasas CA le 27 juin, lot 1216 lié ici sur la plate-forme d'enchères Invaluable.