17 juin 2017

Petit Format pour Grandes Baigneuses

Paul Cézanne est malade et angoissé : peut-être n'arrivera-t-il jamais à atteindre l'objectif de perfection qu'il s'est lui-même assigné.

Il ouvre en 1901 son atelier des Lauves. Devant la Montagne Sainte-Victoire, il cherche à extraire du paysage les géométries fondamentales accentuées par les couleurs rares de sa palette d'aquarelliste. Il n'est plus un professionnel mais un expérimentateur. Jusqu'à sa mort en 1906 très peu de ses oeuvres sont datées. Une aquarelle 43 x 54 cm de ce paysage a été vendue pour £ 3,55M incluant premium par Christie's le 24 juin 2014.

En parallèle de cette inlassable activité de paysagiste, Cézanne retravaille son thème traditionnel des Baigneuses en plein-air, en huiles sur toiles qui atteignent maintenant des formats monumentaux. Refusant que ses couleurs s'entremêlent, il exécute une restructuration qui bouscule la figuration réaliste et anticipe le cubisme. A sa mort trois peintures sont inachevées. L'une d'elles, 210 x 250 cm, est conservée au Philadelphia Museum of Art.

Le 21 juin à Londres, Sotheby's vend une étude à l'aquarelle et au crayon mêlant les deux thèmes favoris de la fin de sa vie. Baigneuses, la Montagne Sainte-Victoire au fond est estimée £ 4M, lot 10.

La composition d'ensemble est proche de la peinture de Philadelphie mais le style figuratif n'est pas comparable. Le très petit format, 12,5 x 21 cm, suggère qu'il s'agissait d'une première esquisse pour une huile sur toile qu'il n'aura pas le temps de réaliser.

Les baigneuses son réparties par groupes dans un environnement d'arbres. Le centre ouvre sur le paysage. Les corps, les feuilles et la montagne sont dessinés sans contours par des traits et des couleurs indifférenciés. La perspective est absente laissant à l'harmonie des couleurs toute la puissance émotionnelle de cette oeuvre. Parti de l'impressionnisme pour atteindre l'expressionnisme, Cézanne est un des plus profonds innovateurs de l'histoire de l'art.