15 juil. 2017

Jour de l'An à la Nouvelle-Orléans

La ruée vers l'or de Californie a pour effet immédiat de déséquilibrer la parité entre l'or et l'argent. De 1850 à 1852 le prix de l'argent dans une pièce est supérieur à sa valeur monétaire. Il est bien tentant de les acquérir pour les fondre et les survivantes sont rares. Un amusant concours de circonstances est à l'origine de la plus rare de ces variantes, le demi-dollar 1853-O no arrows no rays.

Le 1er janvier 1853 les dirigeants de l'usine de New Orleans célèbrent la nouvelle année en lançant une petite production. Le lendemain un commentateur de la presse locale raconte qu'il a vu les nouveaux demi-dollars d'argent ainsi que des pièces d'or de vingt dollars.

Aucun gouvernement n'aime gaspiller son argent. Le Mint Act du 21 février 1853 décide une réduction de 7 % du poids d'argent dans un demi-dollar. Pour les identifier sans les peser, les deux faces sont modifiées : des flèches sont ajoutées autour de l'identification de l'année ainsi que des stries sur le fond derrière l'aigle.

Les demi-dollars 1853-O no arrows no rays deviennent soudain non conformes aux prescriptions du gouvernement. Ils ne seront identifiés dans aucun registre.

Quatre exemples sont connus. Ces pièces avaient circulé : la première d'entre elles découverte en 1881 est la seule en très bel état, gradée VF-35 par PCGS. Cette pièce a été vendue pour $ 320K incluant premium par Stack's en octobre 2006. Elle sera vendue le 3 août à Denver par Stack's Bowers, lot 2099.

La régularité de cette 1853-O ne fait aucun doute. La matrice de revers est la même que pour le 1852-O et il est certain que la matrice de la face datée avait été livrée à la fin de l'année précédente selon la pratique habituelle par l'usine centrale de Philadelphie. L'identification avec la production festive du 1er janvier est très probable.

La rareté du demi-dollar 1853-O no arrows no rays est légendaire. L'une des trois autres pièces fut l'avant-dernière entrée dans la collection Eliasberg. Eliasberg termina sa fabuleuse collection complète des variétés régulières Américaines en novembre 1950 par l'achat de son dernier manquant, le 1873-CC No Arrows Liberty Seated dime qui reste encore aujourd'hui le seul exemplaire dans sa variante. Cette pièce a été discutée précédemment dans cette chronique.