24 sept. 2017

Auto-Portrait de Gormley en Aéroplane

Comme beaucoup d'autres artistes, Antony Gormley questionne le mystère de la vie humaine. Dans une première phase le sculpteur allonge démesurément certains organes du corps.

Il crée ensuite en 1989 un hybride construit sur un plâtre moulé de son propre corps dans lequel il remplace les bras par des ailes étendues jusqu'aux limites de l'équilibre. Le plâtre est couvert d'une feuille de plomb ajustée à la main. Une ligne droite traverse le corps de la tête aux pieds pour accentuer l'impression de symétrie. Le bord des ailes est un horizon.

Cet être de 197 x 858 x 46 cm en forme d'aéroplane vertical prenant son vol n'est plus humain. L'artiste l'intitule A case for an Angel dans une invitation à la méditation transcendantale qui n'a pas d'intention religieuse. Case signifie ici à la fois l'argument didactique et la carapace charnelle. Cette sculpture monumentale d'une figuration inédite est estimée £ 5M à vendre par Christie's à Londres le 6 octobre, lot 14.

Deux autres exemples sont réalisés en 1990 avec le même titre. L'aboutissement de cette démarche arrive en 1998 après quatre ans de préparation quand Angel of the North est installé en haut d'une colline du nord-est de l'Angleterre. Cette sculpture qui mesure 20 m de haut et 54 m d'envergure et pèse 110 tonnes est ancrée sur 165 tonnes de béton.

En 1996 la maquette d'Angel of the North 200 x 533 x 33 cm offrant la taille réelle du corps humain central avait été éditée en cinq exemplaires en fer moulé. Deux d'entre eux ont été vendus aux enchères : £ 2,3M incluant premium par Sotheby's le 1er juillet 2008, et £ 3,4M incluant premium par Christie's le 14 octobre 2011.

Les anglais savent reconnaître leurs artistes. Gormley a été anobli en 2014.