21 sept. 2017

Le Crâne Ecarlate

Le 18 mai 2017, Sotheby's vendait pour $ 110M incluant premium un Untitled 183 x 173 cm peint par Basquiat en janvier 1982 sur le thème du crâne. Un Red Skull 152 x 152 cm de la même année est à vendre par Christie's à Londres le 6 octobre, lot 8. Au-delà du fait qu'elles sont centrées sur un crâne unique, les deux oeuvres ont des différences significatives.

Le crâne peint en janvier est flottant devant un environnement incertain pouvant être un passage au travers d'une palissade. Large et noir et occupant les deux tiers de la hauteur et de la largeur de l'image, il dégage une extrême puissance. Avec plusieurs trous ouverts sur le ciel bleu et la langue rouge, il est tout autant un masque dément qu'un simple crâne humain.

Le Red Skull met en scène un crâne rouge écarlate aux joues creuses, plus petit en proportions par rapport à l'image. Moins obsédant que l'autre crâne, il laisse par conséquent une meilleure place à son environnement qui est un chef d'oeuvre de synthèse de l'art moderne auquel l'artiste ajoute sa maîtrise innovante des couleurs pures par la technique de l'oilstick.

Grand amateur de jazz, Basquiat admirait l'art de Franz Kline. King Oliver, peinture abstraite 250 x 197 cm peinte par Kline en 1958 et vendue pour $ 26,5M incluant premium par Christie's le 12 novembre 2014, était déjà un équilibre de couleurs pures apportées sur la toile par une gestuelle musicaliste.

Red Skull est un très bon exemple de l'équilibre expressionniste apporté par Basquiat avec pas moins de sept couleurs, rouge, bleu, lilas, rose, vert, jaune et or, couvrant l'ensemble de la toile contrairement aux explosions de Kline ou de Joan Mitchell. L'oeuvre est également agrémentée de structures urbaines tendant à l'abstraction qui auraient enchanté Kandinsky ou de Kooning.