1 oct. 2017

Une Rencontre Virtuelle avec Boetti

Ce qui est important, ce n'est pas l'objet d'art mais son message. L'art de Michelangelo Pistoletto fait participer le spectateur d'une façon unique qui évoque à la fois les happenings et les installations.

En 1961 l'artiste travaillait à un autoportrait sur une surface polie. En voyant son reflet dans ce miroir, il trouve l'inspiration d'un art nouveau. Il agrandit des photos jusqu'à la grandeur nature des personnages et les transpose en une peinture sur papier de soie qui est collée sur une plaque en acier inoxydable. Après 1971 il remplacera la peinture par une sérigraphie de la photo d'origine.

Le personnage ou le couple est souvent relégué sur un bord du miroir, laissant libre tout le reste de la surface où le visiteur ajoute son propre reflet à la scène proposée par l'artiste. Pistoletto peint presque exclusivement ses amis et sa famille. Le spectateur joint de cette façon le temps présent à une scène intime du passé de l'artiste.

Le 6 octobre à Londres, Christie's vend une peinture miroir 230 x 120 cm réalisée en 1967 par Pistoletto, lot 108 estimé £ 2,5M.

Intitulée Uomo che guarda un negativo, elle montre Alighiero Boetti debout, inspectant un négatif photographique qu'il tient à bout de bras. Le spectateur peut positionner son propre reflet devant l'artiste ou devant le négatif qui est une image dans l'image au-delà du miroir par un effet de perspective.

La même année, Boetti, Pistoletto et leurs amis créent le mouvement Arte Povera qui libère pour la création artistique l'utilisation des matériaux les plus divers dans la tendance ouverte par Duchamp, Rauschenberg et Cornell.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Christie's, avec une interview de l'artiste et une très convaincante démonstration par une jeune femme blonde de cette illusion de rencontre entre le passé figé et le présent en pleine vie.