21 nov. 2017

Aluminium pour Chinetti

Conçue sur le châssis 250 GT avec une carrosserie cabriolet pour plaire aux clients Américains, le California Spider (ou Spyder) n'était pas prévu par Ferrari pour concurrencer en compétition la berlinette surnommée TdF construite sur le même châssis.

Il était cependant bien tentant de pousser la California dans la compétition. Luigi Chinetti fait l'intermédiaire entre Ferrari et les clients Américains. Après avoir été à l'origine du projet California, il obtient de Ferrari la livraison de Spiders carrossés en alliage d'aluminium.

En 1959 le châssis 250 GT est encore dans sa version longue qui sera plus tard désignée comme LWB. Pour les 24 heures du Mans de cette année-là, Chinetti et son équipe NART engagent trois Ferraris : une 250 Testa Rossa, une 250 TdF et un California Spider.

Sorti d'usine sous la pression de Chinetti cinq jours avant la compétition avec un simple flash de peinture et un aménagement intérieur loin d'être achevé, ce 250 GT LWB California Spider est le second de ce type dans la version Competizione. Conduite par son premier propriétaire et un co-pilote, cette voiture neuve termine la course avec un très bon résultat : 5ème toutes catégories et 3ème de sa classe. Elle figure ensuite honorablement dans diverses compétitions Américaines en 1959 et 1960.

Cette voiture de très haut de gamme avec un historique de compétition est d'autant plus désirable qu'elle a été restaurée en 2011 par Motion Products, la société de Wayne Obry. Elle est à vendre par RM Sotheby's à New York le 6 décembre, lot 141 estimé $ 14M.

L'un des sept (ou huit) autres Spiders LWB en carrosserie aluminium a été vendu pour $ 18M incluant premium par Gooding le 20 août 2016. Ferrari et NART n'ont pas poussé bien plus loin cette solution : trois Spiders SWB seulement ont été construits pour la compétition.