13 nov. 2017

L'Aube des Conscrits

Le début du XXème siècle était marqué par un espoir vers le modernisme et rien ne semblait pouvoir arrêter l'imagination des avant-gardes artistiques. La Première Guerre Mondiale est une catastrophe humaine et culturelle, tuant en masse les jeunes hommes et traumatisant pour toujours les survivants.

C.R.W. 'Richard' Nevinson était un jeune artiste anglais proche du mouvement Futuriste. Il s'engage comme ambulancier et participe en novembre 1914 à la bataille d'Ypres.

Sa santé se dégrade rapidement. Pendant ses convalescences, il peint la guerre dans sa vie de tous les jours, une corvée sans liberté et sans honneurs. En France la conscription était obligatoire : les soldats n'avaient pas choisi l'héroïsme. Nevinson utilise alternativement plusieurs techniques modernistes mais ses images racontent en fait la même histoire anonyme que les photos rapportées par les poilus.

Le 21 novembre à Londres, Sotheby's vend A Dawn (1914), huile sur toile 57 x 48 cm peinte en 1916, lot 5 estimé £ 700K. Cette peinture avait figuré à la Leicester Gallery à l'automne 1916 dans une exposition solo applaudie par Winston Churchill et George Bernard Shaw.

La foule des soldats français occupe toute la largeur de la rue. Aucun spectateur n'acclame leur passage, il n'y a aucun signe de reconnaissance aux fenêtres. La scène est rythmée par les positions des baïonnettes. Les visages des premiers rangs sont différenciés. A partir du cinquième rang cette foule anonyme forme la mosaïque cubiste de la multitude des soldats inconnus.