26 nov. 2017

Le Rouleau d'Alchimie

L'alchimie est basée sur un axiome selon lequel tout ce qui semble indépendant est cependant connecté. Un habile opérateur pourra ainsi transmuter les éléments et les métaux, établir et utiliser les relations entre le mental et le physique, créer dans son laboratoire de nouvelles formes de vie, simuler les phénomènes mystiques.

Les alchimistes se donnent à cette fin deux objectifs principaux : créer l'or à partir du soufre et du mercure et fabriquer l'elixir de vie. Dans l'état des connaissances au Moyen-Age ces recherches n'étaient pas aberrantes. On savait dorer les métaux et prescrire des potions guérissantes, et il s'agissait d'obtenir la perfection par une transmission initiatique des observations empiriques et par de nouvelles expériences au laboratoire.

Les premiers chimistes ont été des alchimistes particulièrement habiles ou chanceux mais aucun d'entre eux n'a pu trouver la pierre philosophale ni l'elixir. L'alchimie est tombée en désuétude et devenue un objet de réprobation quand les mécanismes de l'univers ont été expliqués par des principes démontrables. Contrairement à l'astrologie qui n'est que spéculative, l'alchimie est un précurseur périmé de la science moderne.

Le rouleau de Ripley est une synthèse manuscrite de l'alchimie. Il est connu en 23 exemplaires très similaires entre eux. Les textes sont partiellement en Middle English du XVème siècle et sa désignation est un hommage au plus connu des alchimistes anglais de cette époque, George Ripley. Les dates de ces copies s'étendent du milieu du XVIème siècle jusqu'au XVIIIème siècle. L'histoire antérieure de cette oeuvre n'est pas connue.

L'illustration du rouleau de Ripley est une parodie des enluminures chrétiennes, depuis la création en alambic de l'homme et de la femme par l'alchimiste et ses assistants jusqu'à la libération des monstres de l'Apocalypse. La transition ininterrompue d'une action à l'autre en déroulement vertical se lit comme une bande dessinée fabuleuse. La comparaison avec le christianisme s'arrête là, et le mode d'emploi du rouleau de Ripley dans le cabinet secret des alchimistes reste un mystère.

Un seul rouleau de Ripley reste en mains privées. C'est un assemblage de sept membranes de vélin de largeur variable pour une longueur totale de 3,70 m. Il est daté 1624 au colophon et signé par un artisan actif à Manchester comme illustrateur héraldique. Ce manuscrit fantastique est estimé £ 200K à vendre par Christie's à Londres le 13 décembre, lot 22. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.