10 nov. 2017

Les Carpes du Bassin Céleste

Les bols de palais de l'empereur Chenghua étaient fabuleux par la qualité de la porcelaine et la première apparition de polychromie mais les pièces étaient petites et les dessins étaient naïfs. Une période d'inactivité commence à cause des protestations de la cour contre le goût onéreux de la principale concubine pour un tel luxe.

Le progrès de la porcelaine de Jingdezhen redémarre avec l'empereur Jiajing, amateur d'art et adepte du Taoïsme. Devenu empereur à l'âge de 14 ans en 1522, Jiajing a régné pendant 45 ans. Des pièces de grande dimension sont réalisées sous son règne, avec la palette de couleurs vives identifiée sous le nom de wucai. Wucai signifie littéralement cinq émaux, cinq ayant ici un sens de pluralité ajustée aux cinq éléments

Cet empereur aimait dire qu'il était le pêcheur du bassin céleste. Le motif de poissons nageant au milieu de plantes aquatiques permet une très bonnes imbrication des dessins sur les flancs des jarres et Jiajing lui-même promeut ce thème par des commandes massives. Les détails des thèmes sont liés aux rébus homophones, apportant à l'empereur ces auspices qu'il appréciait tant.

Une jarre de 46 cm de haut avec son couvercle est une des plus volumineuses pièces de ce type. Elle est animée de carpes de deux dimensions différentes. La suspension du poisson dans l'eau permet des attitudes variées. La porcelaine a été d'abord peinte avec le classique bleu sous glaçure. Les autres couleurs ont été apposées par-dessus la glaçure. Les experts estiment que trois cuissons ont été nécessaires.

Les pièces qui ont conservé leur couvercle d'origine sont très rares en mains privées. Celle-ci a été vendue pour HK$ 44M incluant premium par Sotheby's le 29 octobre 2000, un prix très élevé pour une porcelaine de Chine à cette époque. Elle sera vendue par Christie's à Hong Kong le 27 novembre, lot 8006. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Christie's.