17 nov. 2017

Les Traceurs Radioactifs

Les jeunes chercheurs physiciens et chimistes se réunissent à Manchester dans le prestigieux laboratoire de Rutherford. Après avoir constaté en 1911 l'impossibilité de séparer chimiquement le radium-D du plomb dans le pechblende, George de Hevesy envisage d'utiliser les isotopes radioactifs comme marqueurs chimiques.

L'année suivante de Hevesy fait la connaissance de Niels Bohr à Manchester. Les conceptions nouvelles de Bohr sur le modèle atomique aboutissent à la séparation en 1923 par Coster et de Hevesy du hafnium et du zirconium. Le hafnium a été le tout dernier élément non radioactif à être découvert, comblant une lacune dans le tableau de Mendeleïev.

A la même époque de Hevesy commence à utiliser les marqueurs radioactifs pour l'étude des réactions chimiques. Son analyse des proportions des éléments stables dans les fèves ouvre la voie à la radio-chimie médicale. Le prix Nobel de chimie lui est réservé en 1943 pour ces travaux puis attribué formellement l'année suivante.

Le 23 novembre à London, Morton and Eden vend au lot 77 quatre médailles reçues par de Hevesy, incluant la médaille Nobel datée 1944 et les rares et prestigieuses médaille Copley décernée en 1949 par la Royal Society et Atoms for Peace décernée en 1958. Cet ensemble est estimé £ 120K. Voici les liens vers le site de la maison de ventes et le communiqué de presse partagé par Artdaily.

De Hevesy a fait la plus grande partie de sa carrière au Niels Bohr Institute à Copenhague. En 1940 les Allemands envahissent le Danemark et la possession d'or devient interdite. De Hevesy dissout dans l'eau régale les médailles Nobel de von Laue et Franck qui étaient entreposées dans cet établissement. Une fois la paix revenue, il régénère l'or et l'envoie au comité Nobel qui re-frappe les deux médailles et les renvoie en 1952 à leurs lauréats d'origine.