15 déc. 2017

L'Echec du Penny d'Or

Les pièces d'or d'origines Byzantine et Arabe suffisaient pour le commerce international. Les besoins locaux étaient couverts par la monnaie d'argent. Le nouvel afflux d'or en Europe est une conséquence directe des Croisades. En 1252 Florence crée le florin en or pur pesant 54 grains correspondant à 3,5g.

Les autres pays d'Europe veulent suivre le succès du florin. En Angleterre les réserves d'or commencent à s'accumuler. En 1257 le roi Henry III fait créer par son orfèvre William de Gloucester un penny d'or de 45 grains avec une valeur officielle de 20 pence.

L'arithmétique ne s'ajustait pas : le penny d'or était volontairement sous-évalué d'environ 20 %. Les marchands de Londres représentés par le Lord Mayor contestent formellement cette arnaque qui dévalorise leur monnaie d'argent. Henry III était impopulaire. Ses conseillers Lusignan étaient haïs. Sa politique étrangère était louvoyante et coûteuse. Il n'a pas d'autre choix que de céder. L'acceptation d'un penny d'or par un créancier cesse d'être obligatoire quelques mois seulement après le lancement.

L'année suivante est bien pire, avec des récoltes catastrophiques. Le coup d'Etat de Simon de Montfort met fin au gouvernement de ce roi incompétent. Cette première expérience complètement ratée de bimétallisme anglais tombe dans un oubli total au bout de quelques années.

La plupart de ces penny d'or plus chers que leur valeur officielle et non soutenus par le gouvernement ont été fondus très tôt. Huit pièces ont survécu. L'une d'elles proche de la perfection, gradée MS63 par NGC, est estimée $ 250K à vendre par Heritage à New York le 8 janvier, lot 32241.

14 déc. 2017

Les Ducats du Roi Sigismond

Un des six exemplaires connus de la pièce d'or de 100 ducats datée 1621 à l'effigie du roi Sigismond III a été vendu pour $ 1,38M incluant premium par Stack's le 14 janvier 2008. Cette pièce en très bel état est estimée $ 2M à vendre par CNG (Classical Numismatic Group, Inc) à New York le 10 janvier, lot 1127.

La finesse de la frappe sur une aussi grosse pièce est exceptionnelle pour son époque. Le cercle et le centrage de l'exemplaire à vendre sont quasiment parfaits : 69.4 x 69.1 mm. Elle a 4,9 mm d'épaisseur et pèse 349,49 grammes. De minuscules éraflures liées à la manipulation sont inévitables du fait de la malléabilité de l'or. La pièce est signée I.I. et S.A. Elle ne pouvait être utilisée que pour présentation.

Aucune édition antérieure n'est comparable. La pièce de 100 ducats émise en 1629 pour le roi Ferdinand de Hongrie et Bohême, futur empereur Ferdinand III, est de conception similaire avec le portrait du monarque sur un côté et les blasons royaux de l'autre.

La pièce liste les titres de Sigismond III Vasa, roi de Pologne et Suède et grand-duc de Lithuanie, Russie, Prusse, Masurie, Samogitie et Livonie. Le roi est décoré de l'Ordre de la Toison d'Or en signe d'allégeance aux Habsbourg.

Sigismond était un fervent catholique né dans une dynastie protestante. Il voulait reprendre le trône de Suède perdu pour cette raison en 1599 et était impopulaire en Pologne. Au début de la Guerre de Trente Ans la Pologne est menacée d'invasion par les Turcs mais il n'a pas participé directement à la résistance de la forteresse de Khotyn en Moldavie contre l'armée Ottomane en 1621. La conjonction de date de la pièce de 100 ducats avec cet évènement héroïque est une coïncidence ou une opportunité.

Jacob Jacobson van Emden qui signait de ses initiales latinisées I.I. était depuis 1616 l'administrateur de l'usine de Bydgoszcz (Bromberg). La pièce de 100 ducats est une démonstration de son savoir-faire qui l'a sans doute aidé à obtenir à partir de 1623 une responsabilité directe ou indirecte sur les autres chaînes de production royales. S.A. désigne le graveur Samuel Ammon.

12 déc. 2017

Les Tranquilles Sous-Bois de Paul Cézanne

A partir de 1902 Paul Cézanne travaille seul face à l'immensité de la nature dans sa petite cabane des Lauves. Malade et fatigué, il est angoissé à l'idée qu'il n'aura pas le temps d'atteindre l'objectif de perfection qu'il s'est donné.

Il observe les juxtapositions des couleurs sur la Montagne Sainte-Victoire sans abandonner d'autres thèmes. Les Baigneuses resteront jusqu'à la fin son démonstrateur des possibilités encore inexplorées de l'art figuratif. Les sous-bois tranquilles sont propices au partage de la méditation.

Depuis toujours il aime pratiquer l'aquarelle pour la transparence et la pureté des couleurs. Son approche pathétique n'a plus rien de commercial. Dans cette ultime période il réalise souvent des oeuvres au verso de papiers déjà utilisés. La légèreté de l'aquarelle permet cette pratique sans dommage pour l'autre face.

Cézanne est diabétique et sa vue faiblit. Plus que jamais il cherche à restituer une ambiance. Dans les sous-bois la profondeur est seulement apportée par la courbe du chemin ou par la diagonale de l'orée.

Le dessin préliminaire à la mine de plomb est à peine figuratif. Il devient une configuration d'éléments géométriques à colorer. Selon sa pratique traditionnelle il remplit soigneusement et progressivement ces surfaces en faisant en sorte que les couleurs ne se mélangent pas. Cette méthode est un pointillisme de Seurat ou Signac dans lequel les points ont été remplacés par des intersections de lignes préparées à l'avance.

Le 20 décembre à Paris (Hôtel Drouot) Touati-Duffaud en coopération avec Beaussant Lefèvre vend au lot 43 un Intérieur de forêt. Cette aquarelle 45 x 60 cm riche en couleurs chaudes d'une grande luminosité est une des dernières réalisées par Cézanne sur ce thème, datée 1904-1906 par Rewald.  Elle est collée sur un carton mais son verso inaccessible est probablement vierge.

L'effet d'ensemble est figuratif et cette oeuvre montre le cheminement de Cézanne vers le cubisme synthétique. Est-ce Fontainebleau ? Est-ce Le Tholonet ? Cela n'a pas d'importance. Ce coin de forêt n'imite pas la nature, il est construit par l'imagination d'un artiste pour partager son émotion.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Drouot :

Balzac en Province

Balzac a voulu construire par ses romans une société fictive pour exprimer tous les types de la société aristocratique et bourgeoise de son temps, le plus souvent en exacerbant leur cupidité. Il est acharné à ce travail auquel il consacre dix-huit heures par jour à lire, à se documenter, à écrire et à corriger. Il veut que le réalisme des détails soit incontestable.

Grand admirateur de lui-même il prévoit pour son oeuvre la notoriété de Napoléon et met sa classification sociale au rang des travaux scientifiques de Buffon et Cuvier. Selon la mode de son temps il est très attentif à la physiognomonie.

Il est né à Tours : pour la vie de province, son expérience est directe. Il a rencontré dès son enfance ces bourgeois, ces docteurs et ces prêtres qui ne savent pas voir le caractère antipathique de leurs mesquineries. Balzac n'écarte rien de l'environnement mental de ses bourgeois qui sont selon les individus attirés, repoussés ou peu intéressés par la religion ou l'occultisme.

Ursule Mirouët, écrit en 1841, est l'histoire d'une innocente jeune fille que tout son entourage veut déshériter. Balzac est particulièrement satisfait de ce roman qui deviendra le premier opus des Scènes de la Vie de Province dans l'édition complète de la Comédie Humaine par Furne.

Le manuscrit de premier jet d'Ursule Mirouët sera vendu le 20 décembre à Paris (Hôtel Drouot) dans la première vente des Collections Aristophil opérée par Aguttes, lot 45 estimé € 800K.

Selon la méthode habituelle de Balzac, ce manuscrit présente de nombreuses différences avec le texte publié. En effet il préférait écrire vite et attendait les épreuves d'imprimerie pour revoir la cohérence et apporter d'innombrables corrections.

Ursule Mirouët est un des deux seuls manuscrits de premier jet de la Comédie Humaine en mains privées. L'autre, Massimilla Doni, sur le thème de la musique, est un peu à l'écart des principaux thèmes sociaux de Balzac.

11 déc. 2017

Une Visite à Guanyin

Le bodhisattva Avalokiteshvara est un favori des fidèles dans son rôle d'aide aux humains pour soulager les souffrances et montrer la voie. Il peut prendre simultanément une infinité d'apparences pour effectuer les actions nécessaires au bonheur du monde.

L'arrivée du Bouddhisme en Chine génère des transformations profondes de ce bodhisattva qui prend le nom de Guanyin. Après la dynastie des Tang, Guanyin perd définitivement sa moustache, prend une figure androgyne et est révéré comme une divinité féminine.

Pour exercer pleinement sa vocation, Guanyin doit être accessible. Les Chinois localisent son paradis personnel où elle peut être vue en méditation par les plus chanceux. Cette dérive ne répond plus au canon sanskrit mais en génère un autre dans lequel 33 attitudes principales sont décrites. Les statues des temples simulent l'accessibilité de Guanyin dans son paradis.

La méditation Shuiyue Guanyin (Guanyin au reflet de la Lune dans l'Eau) est vénérée depuis la période de transition entre les dynasties Tang et Song. Guanyin est délassée et souriante. Elle est assise avec souplesse sur un rocher, le corps très légèrement penché vers l'arrière, une jambe pliée vers le haut et l'autre posée ou pendante. La main gauche est posée sur le rocher et l'avant-bras droit sur le genou plié.

Les dimensions de ces statues en bois polychrome varient selon l'autel auquel elles sont destinées.  Il est difficile d'identifier leur origine entre les Song et leurs voisins rivaux Liao et Jin qui traitaient l'iconographie de Guanyin d'une façon similaire. Le Nelson Atkins Museum possède un spécimen de 2,40 m de haut annoncé comme Liao ou Jin, et le British Museum un spécimen de 1,70 m de haut annoncé comme Song ou Jin.

Le 16 décembre à Paris (Hôtel Drouot), Leclere vend au lot 88 une Shuiyue Guanyin à la jambe pendante, 102 cm de haut, annoncée comme Song. Finement ciselée et très bon état, elle a gardé de larges traces de polychromie et n'a jamais rencontré les xylophages. Je suppose qu'elle était conçue pour être posée sur le rebord d'une table et qu'elle n'a jamais été intégrée sur un rocher.

L'Equipe de Castille

Pendant le règne d'Alfonso X de Castille de 1252 à 1284 CE, sa capitale Tolède est un brillant centre intellectuel. La reconquête du sud par son père a stabilisé le royaume qui intègre les apports culturels de l'Islam. Les marchands Juifs sont les bienvenus. Sous l'intervention directe du roi, de véritables équipes inter-confessionnelles font progresser les sciences, la littérature et la loi. La Peste Noire de 1348-1349 CE mettra fin à cette paix culturelle.

Le 20 décembre à New York, Sotheby's vend une Bible en Hébreu complète de très grand luxe, lot 191 estimé $ 3,5M assemblée en un codex de 476 folios.

Environ un an de travail était nécessaire pour son équipe pluri-disciplinaire, du préparateur du parchemin au relieur. Le principal scribe écrit le texte en laissant en blanc la surface nécessaire aux enluminures et aux notes marginales. Les voyelles sont ajoutées par d'autres scribes avec une autre couleur d'encre et un trait plus fin. Un contrôleur assure la conformité de la séquence des textes.

Le parchemin est très clair et régulier. L'écriture est de la même main d'un bout à l'autre du livre, contrairement aux enluminures essentiellement non figuratives qui diffèrent selon les textes. La reliure est ultérieure.

Les caractéristiques de ce livre, notamment son format presque carré 24 x 19 cm et la disposition de la plupart des textes en deux colonnes par page, permettent de l'attribuer aux ateliers Castillans dans la première moitié du XIVème siècle. L'influence Islamique de certains ornements montre que l'oecuménisme du roi Alfonso n'était pas perdu à cette période. Cette datation est cohérente avec l'année 5127 (1366 CE) inscrite sur une page par un des premiers propriétaires.

Je vous invite à consulter le diaporama partagé par Sotheby's expliquant les caractéristiques de cette magnifique Bible et listant les métiers concernés.

10 déc. 2017

Un Haut Lieu du Maoïsme

Autour de 1964 l'art de Li Keran est un éloge exacerbé du Maoïsme. Les troupes de la Révolution traversent les montagnes escarpées de la Longue Marche pour accéder à la tranquillité illimitée des collines. Il n'y a pas d'erreur d'interprétation possible : un poème de Mao accompagne chaque image et les montagnes sont rouge vif.

Pourtant deux ans plus tard la dénonciation des vieilles coutumes périmées est implacable : la Révolution culturelle n'épargne pas Li Keran. Libéré au bout de six ans, il peut reprendre ses pinceaux à condition de respecter les exigences de l'art officiel, incluant des peintures monumentales des hauts lieux du Maoïsme pour les bâtiments officiels et les cadeaux diplomatiques.

Li Keran peint en 1974 une vue de la maison natale de Mao, une ferme dans les collines du Hunan, où les gardes rouges pratiquent de véritables pèlerinages pour s'imprégner de la pensée du Grand Timonier loin des villes et des conflits, bien avant l'engouement actuel pour le tourisme rouge.

La ferme est montrée avec un réalisme photographique. La composition du paysage en plein format est résolument moderne, mais les petits groupes aux occupations diverses répondent à la tradition des rouleaux à main Chinois. Près de cent personnages en uniforme vert composent ces groupes, s'approchant ou s'éloignant, assis par terre autour d'un enseignant ou posant pour une photo. Les drapeaux rouges sont partout. Comme si le poème ne suffisait pas pour louer le modernisme du régime, deux pylônes électriques sont plantés au loin dans la campagne.

Cette encre et couleurs 142 x 243 cm a été vendue pour RMB 124M incluant premium par China Guardian le 12 mai 2012. Elle est à vendre par Poly à Beijing le 17 décembre, lot 2661.

Ecriture Automatique

L'écriture automatique devient un genre littéraire en 1919 avec Breton et Soupault. Il s'agit d'enregistrer le plus vite possible sur des cahiers d'écoliers les mots dévidés par le subconscient. Un demi-sommeil ou un état hypnotique favorise le processus en occultant la logique, la volonté et le but.

Ces jeunes expérimentateurs créent la revue Littérature et trouvent des précurseurs : Dostoievski, Lautréamont. Leur point commun est le rejet de la littérature classique et surtout du roman. Pour le reste, malgré les désirs de Breton, la cohésion du groupe est illusoire. Se sont-ils demandés un jour en quoi des lecteurs en dehors de leur petit cercle pourraient s'intéresser au texte irrationnel de leur subconscient ?

Ils avaient été proches de Dada, disparu pour la même raison. Ils n'ont pas le monopole de l'édition : quand Ulysses de Joyce est publié à Paris en 1922, cette utilisation du stream of consciousness dans l'élaboration d'un roman déroute Breton. Pour éviter d'être pour ou contre, il ne le lit pas.

Au printemps 1924, Breton est pris d'une frénésie d'écriture automatique. Il prépare environ cent "historiettes" et envisage d'en réunir une sélection dans un livre intitulé Poisson Soluble. Au cours de cette préparation, Breton considère enfin qu'une introduction théorique limitera les commentaires hostiles des critiques. Pendant l'été il écrit une Préface pour Poisson Soluble, sous le titre agressif de Manifeste du Surréalisme. Il termine en septembre la recopie des 31 historiettes du Poisson Soluble.

L'objectif de cohésion du groupe reste impossible à atteindre. Le Manifeste est un texte théorique mais le subconscient de l'auteur a contribué et Breton ne veut pas le retoucher. Il écrit en 1929 le Second Manifeste du Surréalisme.

Les manuscrits autographes les plus importants autour de Poisson Soluble et du Manifeste de 1924 avaient été conservés par Simone Collinet, la première femme de Breton, et ont été vendus en neuf lots par Sotheby's le 21 mai 2008. Acquis par Aristophil, ils sont à vendre en trois lots par Aguttes à Paris (Hôtel Drouot) le 20 décembre. Acquis séparément par Aristophil, le manuscrit autographe du Second Manifeste est offert dans la même vente. Les quatre lots seront vendus séparément avec faculté de réunion.

Le Manifeste de 1924, vendu pour € 1,9M incluant premium en 2008 est estimé € 600K, lot 53. Le manuscrit final de Poisson Soluble, vendu pour € 900K incluant premium en 2008, est estimé € 900K, lot 54. Les sept cahiers d'écriture automatique provenant de la collection Collinet, qui ne constituent pas un ensemble complet, avaient été vendus individuellement en 2008 pour un total de € 820K incluant premium et sont maintenant groupés au lot 55 estimé € 2M. Le Second Manifeste accompagné d'un jeu d'épreuves corrigées par l'auteur est estimé € 1M, lot 56.

9 déc. 2017

La Peau du Crocodile

Le crocodile n'est pas seulement un fournisseur pour les sacs à main. Claude Lalanne veut le promouvoir au rang d'un objet d'art avec ses formes réelles non stylisées. En 1972 elle est aux aguets, attendant la mort d'une des bêtes du zoo de Paris.

L'évènement survient. Lalanne a raconté cet acte de transmission de la dépouille par le directeur du zoo à minuit au clair de lune. On la croit ou pas quant à ces détails romantiques. Ce qui est sûr, c'est que le cadavre aussitôt métallisé par galvanoplastie sert à toute une gamme de meubles des Lalanne.

Daté 1972 et réalisé en cuivre, bronze et laiton, Fauteuil Crocodile I est sans doute le prototype de ces fauteuils où le crocodile complet est roulé à mi-hauteur dans le dossier du fauteuil. Le siège repose sur des pattes surnuméraires. Il a été vendu pour € 1,35M incluant premium par Sotheby's le 6 juin 2012 sur une estimation basse de € 150K.

Plusieurs éditions suivent avec des positions légèrement différentes de l'animal. En 1997 une paire éditée en 8 exemplaires est composée d'un fauteuil où la queue est posée sur l'assise et d'un autre où la queue remonte. L'une de ces paires est séparée par Sotheby's à New York le 13 décembre, lot 52 et lot 53 estimés $ 300K chacun.

Dix ans plus tard Claude Lalanne diversifie sa gamme de crocodiles de bronze, avec notamment un tabouret Crococurule, une banquette à deux crocodiles et un petit banc où la bête complète est positionnée en entretoise.

Le bureau est réalisé à la même époque. La peau du crocodile en haut relief couvre partiellement le plateau tandis que la tête, deux pattes latérales et la queue pendent. Un Bureau Croco daté 2008 a été vendu pour € 850K incluant premium par Christie's le 12 septembre 2017 sur une estimation basse de € 120K.

Dans la même vente que ci-dessus, Sotheby's vend au lot 54 un Bureau Crocodile 80 x 157 x 61 cm daté 2009, estimé $ 350K, provenant peut-être de la même édition de 8 que le Bureau décrit ci-dessus.

Toiles d'Araignées chez les Filles

La transition du kérosène à l'électricité incite Tiffany à porter son effort sur la création de nouvelles lampes. Dans les toutes dernières années du XIXème siècle il crée un atelier de filles pour couper les plaques de verre, une activité qui requiert trop de soins pour être confiée aux hommes.

Tiffany a pris un risque social et ne s'en vante pas. La compétition est rude et hostile entre l'atelier des hommes et les Tiffany Girls. Elles n'ont pas le droit de se syndiquer et doivent quitter l'entreprise quand elles se marient.

Le nom de la responsable de l'atelier des filles, Clara Driscoll, a fait surface en 2006 après la découverte et l'étude de sa correspondance personnelle. Tiffany avait réembauché cette jeune veuve après la disparition temporaire d'un second prétendant. Tiffany a eu de la chance : Clara avait des dons artistiques.

Clara a adapté l'atelier pour créer des abat-jour à motif naturaliste composés d'une multitude de plaques colorées. Son nom apparaît une seule fois, dans un article du New York Daily News en 1904 : elle est créditée de la création de la lampe Dragonfly qui a valu une médaille de bronze à la Tiffany Glass Company à l'Exposition Universelle de Paris en 1900.

Les filles varient les motifs. Certaines lampes de la première phase ont aussi une base renflée à décor d'une mosaïque de verre encadrée par des montants métalliques. La lampe de table Cobweb and Apple Blossom de 61 cm de haut entre dans cette catégorie. Les toiles d'araignées fixent de superbes zones radiantes autour desquelles les couleurs des fleurs se positionnent élégamment.

Ce modèle est extrêmement rare, peut-être rendu obsolète par la mise au point par les Tiffany Girls à la fin de 1901 de la Wisteria lamp dans laquelle l'extraordinaire complexité d'assemblage est limitée à l'abat-jour.

Le 13 décembre à New York, Sotheby's vend une lampe Cobweb and Apple Blossom réalisée vers 1900 par Tiffany Studios, lot 222 estimé $ 700K. La date terminus ante quem attestée par le monogramme Tiffany Glass and Decorating Company tamponné sur la base est 1902.

La lampe Cobweb est basée sur une conception similaire. Un exemplaire électrifié de 77 cm de haut était une des deux pièces vedettes de la collection du Louis C. Tiffany Garden Museum à Matsue, Japon, discutée dans cette chronique avant sa dispersion par Michaan's en novembre 2012. L'abat-jour est composé entièrement de toiles et la base est décorée de fleurs des champs.

8 déc. 2017

Le Rouleau de la Bastille

Jeune aristocrate, le marquis de Sade croyait que tout pouvait lui être permis dans le faux théâtre de sa propre vie. Il n'a en fait de considération que pour lui-même. Des scandales sexuels de plus en plus graves éclosent dans son sillage. Il est emprisonné par lettre de cachet en 1777 sur demande de sa famille soucieuse de le protéger contre ses propres perversions "sadiques".

Transféré en 1784 à la Bastille après une réaffectation du donjon de Vincennes, Sade n'est plus rien d'autre que Monsieur le 6 selon le numéro de son cachot. Son énergie et sa haine n'ont pas faibli et une libération est impensable. Il n'aura plus jamais la liberté de Gilles de Rais ou Elisabeth Bathory. Il devient écrivain. Il veut être le plus impur de tous les écrivains.

Son premier projet de livre est un catalogue de toutes les perversions, pour lequel il s'inspire de la structure du Decameron. Dans une absence abjecte d'humanisme, filles et garçons sont des jouets de torture et de mort pour le plaisir sexuel des maîtres. Le titre, Les 120 Journées de Sodome, est une allusion aux Mille et Une Nuits des contes orientaux.

En octobre 1785 le brouillon de la première partie est terminé. Malgré son isolement, Sade craint la confiscation. Il recopie son texte en une très petite écriture serrée, sur des feuilles de 11,3 cm de large. L'ensemble destiné à être conservé dans un tube est un assemblage de 33 feuilles collées bout à bout pour une longueur totale de 12,10 m, certaines en recto verso.

Sade a travaillé pour rien. Quelques jours avant le 14 juillet 1789 il parvient au travers des barreaux de sa cellule à joindre sa vocifération au mécontentement populaire croissant. Sa présence à la Bastille est considérée comme une menace pour la sécurité et il est transféré à l'hospice de Charenton sans pouvoir rien emporter avec lui. Il ne reverra jamais ce manuscrit de ses plus atroces fantasmes.

Longtemps considéré comme perdu, le manuscrit fait l'objet d'une première édition par un psychiatre allemand en 1904. Récupéré par une descendante de Sade, il est volé en 1982 puis acquis par un collectionneur de littérature érotique, légalement selon la loi Suisse et illégalement selon la loi Française. Son achat par la société Aristophil avec d'importantes compensations pécuniaires pour toutes les parties concernées a été acclamé par la presse en 2014.

Ce rouleau unique en son genre par son thème, son format, son auteur et son histoire est une pièce majeure de la liquidation d'Aristophil. Il est estimé € 4M à vendre par Aguttes à Paris (Hôtel Drouot) le 20 décembre, lot 39. L'image ci-dessous est partagée par Wikimedia.


La Civilisation Divisée

Pendant son enfance en Rhodésie, Doris Lessing n'aime pas l'école. Elle préfère la brousse et la lecture. Elle voit autour d'elle les injustices qui génèrent les inégalités, et elle écrit avec une indomptable énergie.

En s'appuyant sur sa propre expérience avec sa sensibilité féminine, Doris Lessing étudie de l'intérieur les dogmes et les mysticismes avant de les rejeter l'un après l'autre avec le risque calculé de déconcerter ses lecteurs. Elle apporte à cette civilisation malade sa propre potion guérissante : le livre. L'accès des plus pauvres à la lecture améliorera la civilisation.

Sa passion éclectique et prophétique est au-dessus des compromissions. Rejetant l'Empire Britannique qui a laissé s'installer l'apartheid, elle refuse l'OBE en 1977 et l'anoblissement en 1992. Il ne lui servirait effectivement à rien d'être Lady Doris pour continuer à identifier les obsolescences et les dérives de la société et crier ses rébellions.

Elle n'était pas dupe du caractère artificiel de la gloire. En 1983 et 1984 elle envoie deux nouveaux romans à son éditeur habituel en se cachant sous un pseudonyme. Tous deux sont rejetés et elle exploite sa supercherie pour dénoncer le manque d'attention du monde littéraire envers les nouveaux écrivains.

En 2007, âgée de 88 ans, elle accepte sans réticence mais aussi sans enthousiasme le Prix Nobel de Littérature, regrettant de devoir passer plus de temps aux interviews qu'au soutien de ses grandes causes.

Le 13 décembre à Londres, Christie's vend la médaille et le diplôme Nobel de Doris Lessing, lot 51 estimé £ 150K.

6 déc. 2017

Pivoines en Rose et Noir

Le 18 décembre à Paris (Hôtel Drouot), Aguttes vend une nature morte récemment redécouverte peinte par Sanyu montrant un plant de pivoine dans un pot de fleurs, lot 12 estimé € 3M.

Après sa brouille avec Roché en 1931, Sanyu cesse de dater ses oeuvres, peut-être parce qu'il accorde désormais plus d'importance à sa créativité qu'à la divulgation. La chronologie de son art est difficile à analyser.

Ce pot de pivoines est réalisé en couleurs minimalistes conformes à la période Roché : le noir et le gris de la ligne calligraphique et le rose des nus. La mise en scène de ce végétal aux traits nets est à la fois efficace et étrange, comme un négatif coloré succédant à ses compositions sur fond clair. Les feuilles bordées et nervurées de blanc sont transparentes devant le fond noir comme les feuilles squelettes des memento mori.

Deux autres éléments convergent pour dater cette nature morte du début des années 1930, bien qu'une date légèrement plus tardive soit également possible.

L'huile 92 x 74 cm est peinte sur toile. Après guerre Sanyu préférera travailler sur des panneaux d'isorel. Elle est visible sur la photo non datée d'un mur d'exposition, à rapprocher d'évènements organisés à Amsterdam en 1933 et 1934 par un groupe d'amis de l'artiste autour du musicien Johan Franco.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Aguttes.

La Tête d'un Puissant Oba

Par une ambitieuse politique de conquêtes, l'ethnie Edo crée il y a 550 ans un très puissant empire centré sur une capitale unique en son genre nommée Bénin, dans l'actuel Nigeria. Le roi nommé l'Oba s'attribue des pouvoirs divins qui assurent pendant plusieurs siècles la stabilité du régime et de l'art qui orne le palais. Horrifiés par la pratique des sacrifices humains, les Britanniques détruisent Bénin en 1897 et disséminent son art.

Ce qu'on appelle bronze de Bénin est en fait un alliage plus proche d'un laiton utilisant la technique de la fonte à cire perdue développée avant le contact avec les Européens. Il est divisé en deux styles d'oeuvres très différentes, les plaques commémoratives d'événements ou de dignitaires et les têtes en buste des Oba. Il est utile d'étudier ces deux types conjointement pour établir la chronologie de cet art.

Les têtes ne sont pas des portraits mais des figurations idéales des précédents Oba de la dynastie régnante voués à la dévotion comme pièces d'autels.

Philip Dark décrit cinq phases qui se chevauchent, et des groupes. La tête d'Oba de 24 cm de haut vendue le 17 mai 2007 par Sotheby's pour $ 4,7M incluant premium sur une estimation basse de $ 1M est une Type 3 Groupe 2A créée entre 1575 et 1625 CE.

Le 12 décembre à Paris, Sotheby's vend une tête d'Oba de type 4 de 32 cm de haut, lot 67 estimé € 600K. Comparée à la tête de la précédente vente, des symboles de puissance et des symboles mystiques apparaissent en haut relief sur la coiffure et sur la collerette ajoutée pour cette raison.

Le collier cylindrique qui monte jusqu'aux lèvres est composé de 33 anneaux de perles à comparer aux 22 anneaux de l'autre tête, expliquant la différence de hauteur totale et démontrant probablement une importance supérieure de cet Oba de type 4.

5 déc. 2017

La Connexion Texane

Les affaires de Samuel Colt n'allaient pas bien. Il a dû fermer son usine de Paterson en 1843 mais son invention du revolver était protégée par des brevets.

Allié à Samuel Houston pendant la période de la République du Texas, John C. "Jack" Hays était un brillant officier de la compagnie peu conventionnelle des Texas Rangers et un ardent défenseur du Texas contre les Mexicains et les Indiens. Son revolver Navy Colt Paterson à cinq coups semait à juste titre la terreur dans les rangs ennemis.

En 1846 l'intégration du Texas dans les Etats Unis d'Amérique ravive la guerre avec le Mexique. Les armes de Colt sont les meilleures. Hays envoie le Capitaine Samuel Walker pour discuter avec Samuel Colt.

Le résultat de la rencontre est le développement par Colt d'un lourd revolver à six coups dont l'armée commande 1000 unités. Il sera connu sous le nom de Colt Walker après la mort au combat du jeune officier en octobre 1847. Pour le commerce 100 Colt Civilian Walker revolvers sont également produits, numérotés 1001 à 1100.

Dans l'urgence Colt n'avait pas redémarré son usine et sous-traitait la production des Colt Walker à un armurier de Whitneyville CT. Le dernier projet commun entre ces deux ateliers est un revolver plus léger. 240 exemplaires sont produits, en partie en réutilisant des composants du Walker. Ce modèle éphémère est connu sous le nom de Colt Whitneyville-Hartford Transition Walker Dragoon Revolver.

Tout un ensemble d'armes liées à Hays viennent de faire surface. Elle seront vendues par Heritage à Dallas le 10 décembre. Je liste ci-dessous les trois lots les plus importants.

Le lot 40173 est le numéro 1001 du Civilian Walker. Il apparaît comme quasiment certain que Colt a offert la première paire Civilian en juin 1847 à Hays qui avait été encore plus que Walker le déclencheur du redémarrage de son affaire dans les armes à feu.

Le lot 40174 est un Colt Transition dans un bel état d'usage avec quelques réparations d'époque qui n'affectent pas son originalité. Il est conservé avec ses accessoires complets dans son coffret. Inscrit par Colt au Colonel Hays en décembre 1847, il est un très ancien exemple de revolver Colt gravé pour présentation.

Le lot 40175 est une épée offerte à Hays en 1848 par l'Etat du Texas pour sa conduite pendant la guerre.

Cubisme Africain

Le cubisme synthétique a été inventé bien longtemps avant Picasso dans l'ethnie Grebo du groupe linguistique Krou, à la frontière entre la Côte d'Ivoire et le Liberia.

Les masques Grebo ne pouvaient pas être considérés comme figuratifs. Ils étaient une composition monoxyle faite d'éléments géométriques en protubérance sur un panneau plat. Pourtant le spectateur y perçoit des bouches et des yeux multiples qui constituent une tête humaine ou animale. Les yeux sont des cylindres pleins pédonculés peints au milieu de leur surface plane pour simuler des pupilles.

Picasso possédait un masque Grebo. Aidé par Kahnweiler, il comprend que le réalisme n'est pas utile dans l'art et risque même d'affaiblir la signification mystique. La multiplication des yeux dans les masques Grebo servait probablement à exprimer la vision de l'invisible, comme le troisième oeil Asiatique. En augmentant le pouvoir de surveillance, elle aidait à se protéger contre l'ennemi, comme les janus d'autres ethnies Africaines.

Picasso voulait créer une sculpture cubiste sans tomber dans l'abstraction. Sa Guitare réalisée en 1912 est directement inspirée des volumes inversés des yeux Grebo, en figurant les trous par des tubes pour la première fois dans la sculpture occidentale.

Vérité possédait deux masques Grebo très similaires l'un à l'autre dans une des configurations les plus étranges, avec deux groupes l'un au-dessus de l'autre composés chacun de deux paires d'yeux, deux lèvres et une barre nasale. Les dents sont simulées en chevrons à la juxtaposition des lèvres. La bouche supérieure sert de front à la partie du bas. L'ornement sommital est différent, en couronne dans un cas et en paire de cornes dans l'autres.

Ces pièces très longues étaient faites en bois léger qui a attiré les xylophages. Les yeux figurés n'étant pas évidés, la vision du danseur est faite au travers de deux minuscules orifices entre les deux visages.

Le masque couronné a été vendu pour € 1,32M incluant premium par Christie's le 23 juin 2015 sur une estimation basse de € 500K. Il est haut de 88 cm et sa planche de bois est peinte en bleu foncé. Haut de 83 cm le masque cornu est estimé € 700K à vendre par Sotheby's à Paris le 12 décembre, lot 50.

4 déc. 2017

Portrait sur un Cheval Gris

George Stubbs n'est pas intéressé par l'art classique. Il préfère regarder la nature. Dans les années 1750 il se spécialise dans l'anatomie du cheval et pratique des dissections pour préparer ses dessins.

Le cheval est aussi un thème approprié pour plaire aux riches clients. Stubbs observe les bêtes au pré et sur les champs de course, seules ou par groupes, avec ou sans le cavalier ou le valet. Il les montre surtout dans des attitudes stables ou cabrées. Evitant ainsi les galops en gros plan, Stubbs ne tombe pas dans l'erreur des chevaux volants qui sera réfutée par les photographies de Muybridge.

Ensuite l'artiste améliore sa technique et diversifie ses thèmes. Il étudie une grande variété d'animaux ainsi que des scènes de chasse, cherche à améliorer la stabilité chimique de sa peinture et expose en 1782 à la Royal Academy quelques peintures à l'émail sur céramiques Wedgwood.

Le 30 juin 2016, Christie's a vendu pour £ 3,05M incluant premium une huile sur panneau d'acajou 80 x 99 cm peinte en 1778 montrant deux chevaux, un valet de chasse et un chien dans un paysage près d'un lac.

Le 7 décembre à Munich, Hampel vend une huile sur bois 61 x 71 cm peinte en 1781, lot 387 estimé € 1,8M. Cette scène montre un cavalier sur un cheval gris clair, dans un paysage comparable à l'exemple discuté ci-dessus. Cette image est connue par une plaque en Wedgwood faite en 1782 ou 1783 qui est considérée comme un auto-portrait. Le tweet ci-dessous montre un détail de la peinture de la prochaine vente.

3 déc. 2017

La Raquette de l'Egalité

Devenu professionnel du tennis en 1941, Bobby Riggs est reconnu comme le meilleur joueur de ce circuit de 1945 à 1948. Il joue sa dernière compétition en 1962 mais continue à participer à des tournois d'exhibition. Il aime la provocation et proclame qu'aucune femme ne peut battre un homme, même si celui-ci est retraité.

Depuis 1962 le titre de numéro 1 mondial féminin a rarement échappé à Margaret Smith Court et Billie Jean Moffitt King. Leurs convictions sont opposées : Court est ouvertement homophobe et King est une militante féministe qui sera en 1981 la première sportive à déclarer publiquement son homosexualité.

Le premier évènement donne raison à Riggs : en mai 1973 dans indifférence générale il bat Mrs Court sur le score sans pitié de 6-3, 6-1.

Mrs King qui s'était jusque-là peu intéressée à ce défi est désormais déchaînée. Elle veut battre Riggs pour promouvoir le très récent amendement du Congrès qui assure l'égalité des budgets fédéraux entre les garçons et les filles dans les collèges. Elle gonfle elle-même l'enjeu social : si elle perd face à Riggs, l'égalité des sexes reculera d'un demi-siècle.

Le 20 septembre 1973 à Houston le match entre Riggs et King est un évènement à grand spectacle, suivi par 30 000 spectateurs sur le court et 50 millions de téléspectateurs. La passion de la femme a soutenu son triomphe : 6-4, 6-3, 6-3. Pour son action d'une très grande conséquence pour la motivation des filles et pour l'égalité homosexuelle, Mrs King reçoit en 2009 la prestigieuse Presidential Medal of Freedom.

Une des deux raquettes utilisées par Billie Jean King contre Bobby Riggs est estimée $ 100K à vendre par Bonhams à New York le 6 décembre, lot 1068. On ignore ce qu'il est advenu de l'autre raquette.

Les Artilleurs à Cheval du Bengale

Le 6 décembre à Londres, Dix Noonan Webb vend un groupe de sept médailles attribuées à un officier de l'armée des Indes, lot 1 estimé £ 200K, incluant sa Victoria Cross décernée en 1858. Voici le lien vers le communiqué de presse. Cet ensemble qui avait été conservé par la famille sort de l'oubli un soldat exceptionnel.

La Mutinerie Indienne est déclenchée le 10 mai 1857. C'est une guerre civile compliquée par l'impossibilité de différencier les amis et les ennemis qui portent le même uniforme. Le Major Henry 'Harry' Tombs, en charge d'une troupe de l'artillerie à cheval du Bengale, est immédiatement impliqué sur le terrain.

Tombs est un de ces soldats exemplaires dont les armées anciennes avaient tant besoin. Impeccable dans sa forte prestance, il montrera une bravoure indéfectible et une remarquable lucidité de décision dans l'action tout au long de sa carrière qu'il terminera avec le grade de Major General.

La Victoria Cross récompense son héroïsme dans une action défensive le 9 juillet 1857 pendant le siège de Delhi. Les rebelles attaquent le camp, si sournoisement qu'ils trompent le piquet d'infanterie. Le Second Lieutenant d'artillerie Hills reste seul à résister à l'ennemi. Il est désarçonné et n'a aucune chance de survivre dans le combat au corps à corps. Sous une très forte pluie, Tombs sort précipitamment de la tente du mess, prend un revolver et une épée et sauve par deux fois son subordonné.

Le camp a résisté. Dans son rapport, Tombs omet de mentionner ses propres exploits. Admiratif, le lieutenant-colonel rétablit dans tous ses détails la vérité héroïque et obtient la Victoria Cross pour Tombs et Hills.

2 déc. 2017

L'Armure de Daphne Guinness

L'excentricité Britannique est sans limite. Daphne Guinness est née sous un auspice social favorable, descendant à la fois des brasseurs Irlandais et d'une des soeurs Mitford. Entrée dans le monde de la mode avec son amie d'enfance Isabella Blow qui avait lancé la carrière d'Alexander McQueen, elle est régulièrement nommée dans les best dressed lists. Elle prétend être timide et poétique, cachée derrière son apparence à la façon des punks.

Ses interventions sont souvent spectaculaires. En 2010, elle achète en totalité la garde-robe de Blow pendant la préparation d'une vente aux enchères, trois ans après le suicide de son amie.

Un jour Daphne Guinness est menacée d'une bousculade dans une exposition qu'elle visite avec Alexander McQueen et Shaun Leane. Retrouvant le désir de protection de son enfance, elle dit à Leane : "Donne-moi une armure ! Protège-moi ! Donne-moi un gant !".

L'invitation était habile. Leane avait construit pour McQueen les corsets métalliques en anneaux dimensionnés au plus près du corps. 21 séances d'essayage sont nécessaires pour que Leane ajuste à la main de Guinness le gant en mailles d'or blanc. Le travail est proche de son achèvement en 2010 au moment du suicide de McQueen. La robe imaginée par le couturier pour accompagner le gant ne sera jamais commencée. Leane termine le gant avec un pavage de 4290 diamants. En tout le travail a duré quatre ans.

Cette pièce unique en son genre intitulée Contra Mundum est une synthèse entre l'armure et la mode, ornée sur sa manchette amovible d'une envolée d'oiseaux groupés pour décourager les prédateurs. L'ensemble est estimé $ 300K à vendre par Sotheby's à New York le 4 décembre, lot 43.